GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La sœur de la Française disparue au Japon interpelle Macron et Abe

    media Sybille Veron, la soeur de Tiphaine Veron, dans la cour de l'Elysée, mercredi 17 octobre 2018. Bertrand GUAY / AFP

    Près de trois mois après la disparition de la Français Tiphaine Véron au Japon, sa sœur a interpellé ce mercredi le président Emmanuel Macron et le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

    Dans la cour de l'Elysée, une voix s'élève au milieu du crépitement des appareils photo qui immortalisent la rencontre entre Emmanuel Macron et Shinzo Abe. « Monsieur le président, je suis la sœur de Tiphaine Véron, disparue au Japon ! », crie-t-elle. Cette voix, c'est celle de Sybille Véron. L'enquête de la police japonaise sur la disparition de sa sœur, dont on est sans nouvelles depuis fin juillet, n'avance pas. Aucun indice matériel n'a pu être retrouvé.

    Pour Sybille, la présence du Premier ministre japonais à Paris au côté du président français était une occasion unique de soulever le sort de sa soeur et de relancer l'enquête. Son audace et son émotion interpellent. Le président l'invite à entrer dans l'Elysée.

    Sybille Véron a le sentiment d'avoir été entendue. « Dans notre situation où l'attente est insoutenable, on ne peut pas espérer mieux que de pouvoir parler aux deux chefs d'Etat en même temps de la disparition de Tiphaine. On se dit que si eux ne peuvent pas nous aider, ne peuvent pas intervenir, personne ne peut », explique-t-elle.

    Sybille Véron a surtout souligné lors de cette entrevue la nécessité d'une coopération entre les polices française et japonaise. Car malgré l'ouverture d'une information judiciaire en France, censée permettre cette coopération, les proches de Tiphaine Véron ont le sentiment que la situation est bloquée. « Peut-être que des policiers français vont enfin pouvoir partir sur place pour apporter leur aide au Japon. J'ai l'impression que ça va être possible, que les choses vont enfin avancer », se rassure Sybille Véron.

    Agée de 36 ans, sa sœur a disparu le matin du 29 juillet après avoir quitté son hôtel à Nikko, une petite ville touristique au nord du Japon.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.