GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un lycéen mis en examen après avoir braqué une arme sur sa professeure

    media L'élève de 16 ans qui a braqué une arme sur sa professeure a été mis en examen ce dimanche par un juge pour enfant. AFP/Philippe Desmazes

    La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Tournée dans une classe d'un lycée professionnel de Créteil (région parisienne), on y voit un élève en train de braquer un pistolet en direction de sa professeure. Si l'arme était en réalité un pistolet à bille, ces images d'une grande violence ont fait un tollé et déclenché une enquête. L'adolescent en question a été mis en examen dimanche soir pour « violences aggravées ».

    D'après ses enseignants, ce n'est pas un lycée habitué à ce genre de choses. Ce genre de choses, c'est cette scène où un élève de première pointe un pistolet au visage de sa professeure en lui ordonnant de l'inscrire comme « présent » dans le cahier de classe.

    Très vite, la vidéo de l'événement fait le tour des réseaux sociaux, ce qui a poussé cet adolescent à se rendre à la police accompagné de son père.

    Aussitôt placé en garde à vue et présenté à un juge pour enfants, il reconnaît les faits, mais les minimise, assurant avoir voulu rigoler. L'arme n'étant en réalité qu'un pistolet à billes.

    L'affaire provoque en tout cas un grand émoi dans la communauté éducative. Le rectorat, les différents syndicats d'enseignants ont tous apporté leur soutien à cette professeure.

    C'est le cas également de plusieurs responsables politiques. Emmanuel Macron en tête. Le chef de l'Etat a demandé au ministre de l'Education nationale de prendre toutes les mesures pour que de tels faits ne se reproduisent pas.

    Jean-Michel Blanquer et son homologue à l'Intérieur, Christophe Castaner ont ainsi annoncé la tenue la semaine prochaine d'un comité stratégique sur la question avec pour objectif la mise en place d'un plan d'action.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.