GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Economie: Bruno Le Maire en croisade au Parlement européen contre les GAFA

    media Le ministre français des Finances Bruno Le Maire au Parlement européen, le 23 octobre 2018. FREDERICK FLORIN / AFP

    A Strasbourg, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire a appelé tous les Etats européens à s'engager sans délai dans la mise en œuvre d'une taxation des géants du numérique et en particulier des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Mais les réticences sont encore nombreuses.

    «We pay, you pay (nous payons, vous devez aussi payer)» : tel est le leitmotiv du ministre de l'Economie venu rencontrer les députés des commissions des affaires économiques et de la criminalité financière. Aujourd'hui, en jouant sur l'optimisation fiscale, les géants du Net payent en moyenne 9% d'impôt sur les sociétés, contre 23% pour le reste de l'économie.

    Bruno Le Maire espère obtenir un accord d'ici la fin de l'année. « Certains Etats, qui étaient encore très réticents, il y a encore quelques semaines, ont rejoint ce mouvement. Je pense en particulier au Luxembourg, aux Pays-Bas. Il reste très peu d’Etats à convaincre aujourd’hui, mais le dernier pas est toujours le plus difficile. J’invite tout le monde à le franchir », a déclaré Le Maire.

    «Nous n’avons pas droit au chapitre…»

    Parmi les Etats qui restent à convaincre : l'Allemagne, mais aussi l'Irlande, qui compte de nombreuses entreprises du numérique sur son sol. Les pays nordiques ne semblent pas très convaincus non plus. Or il faut l'unanimité des Etats pour obtenir un accord. Pour le député Vert belge Philippe Lamberts, le Parlement européen n'est sans doute pas le lieu le plus approprié pour porter ce projet

    « Bruno Le Maire devrait savoir qu’en matière fiscale, seuls sont compétents les Etats membres. Nous, les députés européens, sommes à l’écoute des questions d’harmonisation fiscales de l’impôt des sociétés. Mais nous n’avons pas droit au chapitre. C’est gentil de venir nous voir, mais je ne pense pas que cela aura un grand impact sur l’avancement. »

    Le ministre français de l'Economie entend poursuivre son appel à la mobilisation. Bruno Le Maire sera à Berlin vendredi pour des discussions avec son homologue allemand.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.