GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    L’association France Parkinson s’alarme d’une pénurie de médicaments

    media Les cas de pénurie de médicaments deviennent de plus en plus fréquents depuis une dizaine d'années. FRANCK FIFE / AFP

    L’association France Parkinson, qui vient en aide aux patients atteints de cette maladie neurologique chronique, a alerté lundi les pouvoirs publics sur les ruptures de stock d’un médicament, le Sinemet, utilisé par 45 000 malades en France. Cette pénurie pourrait durer jusqu’au mois de mars et elle pourrait aussi toucher les génériques de substitution.

    L'association France Parkinson, qui s’est fixée pour mission de valoriser la recherche et de soutenir au quotidien les patients atteints de cette maladie neurologique chronique, a lancé lundi une pétition adressée au gouvernement français pour alerter sur la pénurie de médicaments majeurs dans cette pathologie.

    Le laboratoire américain MSD (Merck, Sharp and Dohme) avait annoncé fin août une rupture de stock prolongée de certains dosages du Sinemet, un comprimé utilisé par 45 000 patients (sur 200 000) atteint de Parkinson en France et dont la première commercialisation remonte à 1967. La rupture de stock est prévue jusqu'en mars prochain, du fait de la fermeture de l'usine américaine produisant ce médicament pour une mise aux normes, soit au total sept mois d’incertitude pour les malades.

    Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui publie sur son site internet un document à destination des patients, il s'agit de « la plus longue rupture qu'on ait pu avoir pour le Parkinson ». « Nous alertons les pouvoirs publics sur le risque aigu que font porter ces ruptures sur la santé de personnes déjà durement touchées par la maladie. Nous demandons que cessent ces situations inacceptables », écrit l'association France Parkinson dans sa pétition. L'ANSM a proposé des alternatives le 19 septembre, mais les médicaments génériques de substitution nécessitent des ajustements de doses et ils peuvent induire des déséquilibres chez les patients habitués au Sinemet.

    Risques aussi sur les génériques

    « On ne nous a annoncé la rupture de certains dosages du Sinemet qu’à la fin août et le Sinemet se trouve bien pour le moment en rupture de stock » confirme au téléphone Florence Delamoye, la porte-parole de l’association France Parkinson. « L’ANSM, poursuit-elle, a effectivement averti aussitôt les professionnels et elle les a orientés soit vers le générique qui existe, soit vers une autre spécialité. Mais le problème, relève-t-elle, c’est que cette situation-là crée un effet domino : le médicament générique – qui n’est pas dimensionné en termes de production – se retrouve lui aussi en tension, voire en rupture ».

    Florence Delamoye précise que l’ANSM a annoncé un réapprovisionnement qu’elle qualifie d’« inespéré » pour ces prochaines semaines, mais qu’il ne sera en aucun cas suffisant pour tenir jusqu’au mois de mars, date annoncée pour un retour à une production normale du Sinemet. « Cette date du mois de mars, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! » reconnaît-elle. « Je trouve ça incroyable que sur des pathologies aussi importantes et aussi graves, on soit affecté par ces phénomènes de rupture de stock et sur des durées aussi longues ! ».

    Au-delà du Sinemet, les pénuries de médicaments et de vaccins sont récurrentes en France, comme le souligne un rapport du Sénat datant du 2 octobre. Parmi une trentaine de propositions, les auteurs de ce rapport recommandent de créer un programme public de production et de distribution de médicaments essentiels et de grouper les achats de vaccins au niveau européen. Vis-à-vis des industriels, il propose d'un côté des aides financières pour les entreprises pharmaceutiques qui s'engageraient à fabriquer en France certaines substances actives jugées essentielles ; et de l'autre, la publication des sanctions en cas de manquements dans la mise en œuvre de leurs plans de gestion des pénuries.

    Dix fois plus de pénuries en dix ans

    « Nous avons demandé et obtenu un rendez-vous avec le directeur de l‘ANSM courant novembre, mais pour l’instant, le ministère de la Santé ne nous a pas encore proposé de date », indique pour sa part la porte-parole de France Parkinson. Nous espérons néanmoins que le rapport du Sénat soit la porte d’entrée pour agir au niveau national et aussi européen car la France n’est pas le seul pays touché », ajoute-t-elle.

    Même si elle précise que ce n’est pas pour le moment dans les objectifs de France Parkinson, Florence Delamoye n’exclut pas d’organiser à l’avenir un recours collectif sur le terrain judiciaire pour faire avancer les choses, recours auquel pourraient se joindre d’autres associations de santé car la maladie de Parkinson est loin d’être la seule à subir ce type de pénurie.

    Le rapport du Sénat a en effet recensé 530 médicaments victimes de pénurie en France durant l’année 2017, soit dix fois plus qu’il y a dix ans. « Nous faisons partie d’un collectif qui s’appelle France Assos Santé dans lequel on a du partage d’information et du partage aussi politique. C’est un lieu de concertation possible » conclut-elle.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.