GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: la pauvreté persiste et touche une grande partie de la population

    media Un manifestant dénonce la baisse du pouvoir des retraités français, le 30 mars 2017 à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    Le Secours catholique publie ce jeudi 8 novembre son rapport statistique annuel sur l’état de la pauvreté en France. Et sans surprise, le constat ne varie pas depuis des années : la pauvreté persiste et touche une grande partie des Français. Les auteurs du rapport réclament donc un nouveau contrat social qui n’exclut personne.

    En 2017, le Secours catholique a accompagné plus d’1,3 million de personnes.

    Lire le rapport du Secours catholique Caritas France

    Ce sont beaucoup de familles monoparentales, de jeunes, de seniors, d’étrangers. Ils avaient tous une caractéristique en commun : un revenu ne dépassant pas en moyenne 540 euros par mois. « Le constat que nous faisons, c’est qu’avec 540 euros, on ne s’en sort pas. On est dans la survie, dans la débrouille. Des personnes doivent faire des économies sur l’alimentation, sur les soins. Et on dit qu’il y a là une question d’égalité qui nous interroge fortement », explique Laurent Seux, l’un des responsables de l’association.

    Un autre constat : un tiers des personnes reçues par le Secours catholique ne touche pas les aides sociales, auxquelles elles ont pourtant droit. « Pourquoi ces personnes n’accèdent pas à leurs droits ? Elles disent que la première chose, c’est la peur du regard qui est porté sur elles. L’autre aspect, c’est la complexité des démarches et elles nous disent, on a du mal nous à mettre nos vies rondes dans des cases carrées. Cette image là pour moi est importante parce qu’on se rend compte que le parcours chaotique de ces personnes ne permet pas d’accéder à ces droits convenablement », s'indigne Laurent Seux.

    Alors que le plan pauvreté annoncé par Emmanuel Macron prévoit de simplifier les démarches et de fusionner les minimas sociaux, le Secours catholique, lui, plaide pour une mise en place d’un revenu minimum garanti de l’ordre de 850 euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.