GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Financement du terrorisme: Tracfin pointe du doigt les crypto-actifs

    media Les bitcoins font partie des crypto-actifs montrés du doigt par Tracfin. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

    Tracfin, le service du ministère de l'Economie chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, a lancé mercredi un avertissement contre les risques liés aux crypto-actifs et au manque de transparence des associations.

    Selon Bruno Dalles, directeur de Tracfin, les associations doivent faire preuve de plus de transparence et « pas uniquement en matière de lutte contre la radicalisation et de financement du terrorisme ».

    Le rapport « Tendances et analyse des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme en 2017-2018 » recommande pour cela la création d'un registre centralisé, l'obligation annuelle de publication comptable et la mise en place d'un audit légal spécifique pour tout financement public des associations. En matière de financement du terrorisme, Tracfin surveille à la fois les « collecteurs de Daech » en Turquie et les opérations financières des combattants, des réseaux internationaux de collecte de fonds et d'associations culturelles sur le territoire français.

    Bruno Dalles a expliqué que le risque de financement du terrorisme grâce aux crypto-actifs* existait, mais n'avait pas encore été observé dans la pratique. Sur 70 000 déclarations de soupçon reçues en 2017, 250 concernaient l'usage de crypto-actifs dans des opérations de blanchiment, d'escroquerie et de fraude. Ce volume, en hausse de 44% par rapport à 2016, est toutefois en passe de doubler en 2018.

    Tracfin compte sur la cinquième directive anti-blanchiment de l'Union européenne ainsi que sur la loi Pacte pour réglementer les crypto-actifs et a également appelé les autorités publiques à réagir sur les risques liés aux prestataires de services de paiement et de monnaie électronique. Les « nouvelles tendances » n'empêchent toutefois pas « le maintien des méthodes classiques » d'escroquerie, de fraude et de blanchiment, a précisé Bruno Dalles au cours de la présentation du rapport.

    Il a donc réaffirmé la nécessité « d'alerter et de sensibiliser le grand public et les professionnels », notamment sur les menaces d'escroquerie en bande organisée par les canaux bancaires (faux ordres de virement, escroqueries sur le marché des changes, sur les diamants, sur les bitcoins ou encore les fraudes aux certificats d'économie d'énergie).

    Les secteurs du BTP, du marché de l'art et de l'assurance non-vie doivent également faire l'objet d'une vigilance accrue selon Tracfin, tout comme celui des marchés financiers où manipulation de cours et blanchiment de délit d'initiés sont « insuffisamment pris en compte ».

    Tracfin souhaite pour cela renforcer sa coopération avec l'Autorité des marchés financiers, qui a récemment prononcé plusieurs sanctions pour manipulation de cours.

    (Avec Afp)

    * Un crypto-actif est un actif numérique qui utilise un réseau informatique ainsi qu’une blockchain afin de pouvoir valider et effectuer des transactions entre deux ou plusieurs entités. Ces actifs ne nécessitent pas de « tiers de confiance », c’est-à-dire une institution qui vérifie les transactions et empêche toute sorte de fraudes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.