GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Universités: les étudiants manifestent contre la hausse des frais d'inscription

    media Etudiants en assemblée générale à Nanterre (illustration). RFI/William de Lesseux

    Les étudiants ont manifesté samedi 1er décembre dans une dizaine de villes en France. Ils étaient près de trois mille à protester contre la hausse des frais d'inscription universitaires pour les étrangers hors Union européenne. Une annonce du Premier ministre Edouard Philippe, le 19 novembre dernier. Le syndicat étudiant Unef avait appelé au rassemblement et dénoncé une énième mesure de sélection à l'Université. A Paris, place du Panthéon, ils étaient quelques centaines de personnes.

     

     

     

    « Mêmes études, mêmes droits !», c’est le mot d’ordre de ce rassemblement. En voulant faire des économies, le gouvernement fait de la discrimination, nous explique Rosa Légué, présidente de l'association 221, qui aide les étudiants sénégalais en France. « On est en colère ! Les étudiants quand ils viennent ils travaillent, ils sont obligés d’avoir des jobs étudiants pour payer leurs études, ils cotisent, ils paient la taxe d'habitation… »

    Si le gouvernement assure que les étudiants étrangers coûtent à l’Etat 3 milliards d’euros par an, selon une étude, ces mêmes étudiants investissent après 4, 5 milliards, rappelle Rosa Légué.

    Pour l'étudiante, il est impensable de multiplier par 16 le prix de l'inscription, comme pour ce jeune garçon qui brandit le drapeau du Salvador. « Je trouve plus ou moins logique que les étudiants étrangers aient plus ou moins de privilèges que les étudiants français mais c’est vrai que c’est à mon détriment et au détriment des autres étrangers ! Je pensais faire un doctorat mais maintenant c'est plus possible, c'est trop contraignant !»

    A ses côtés Miguel, qui doit lui aussi revoir ses plans. « Je pars oui et je suis sûr que je ne serai pas le seul !». C’est aussi un coup porté à la francophonie selon lui. Rappelons qu'à partir de la rentrée 2019, les étudiants résidant hors de l'Espace économique européen (EEE) devront s'acquitter de 2.770 euros en licence et 3.770 euros en master et doctorat, contre 170 euros pour une année de formation en licence, 243 euros en master et 380 euros en doctorat pour les jeunes Européens.

    Lilâ Le Bas: «Aujourd'hui il y a déjà d'énormes barrières pour venir étudier en France... on ne concçoit pas que l'on puisse distinguer les frais d'inscription selon la nationalité d'un étudiant» Présidente de l'Unef, au micro de Marion Gauthier 02/12/2018 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.