GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espagne: 200.000 manifestants à Barcelone contre le procès des indépendantistes (police)
    • Niger: 7 soldats tués dans des combats avec Boko Haram (gouvernement)
    • Report du scrutin au Nigeria: la Commission électorale déclare qu’il n’y a pas eu «d’interférence politique»
    • Cardinal défroqué: «signal clair» que les abus ne sont plus tolérés (évêques américains)
    • Des milliers de Kurdes défilent à Strasbourg une vingtaine d'années après l'arrestation d'Abdullah Öcalan
    • Train CDG Express: le décret approuvant le contrat de concession a été publié au Journal officiel
    Europe

    Suède: accusé de viol, le Français Jean-Claude Arnault reste en prison

    media Jean-Claude Arnault, jugé pour viol, au tribunal de Stockholm, le 19 septembre 2018. Reuters

    La justice suédoise a rejeté ce lundi après-midi l’appel de Jean-Claude Arnault, étoile déchue du monde de la culture en Suède, condamné pour avoir violé une femme à deux reprises en 2011. Le Français reste donc en prison et sa peine passe de deux ans à deux ans et six mois. Le verdict a été très suivi en Suède à cause de la personnalité de l’accusé, mais aussi parce qu’il est considéré comme le premier de l’ère #MeToo.

    De notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

    C’est un coup dur pour Jean-Claude Arnault. Le Français, accusé de viol et condamné lors d’un premier procès en septembre, vient d’être condamné pour un deuxième viol, sur la même femme. Sa peine passe donc de deux ans à deux ans et demi de prison. Un verdict annoncé et commenté en direct par les chaînes de télévision en Suède, où ce procès est très suivi.

    Jean-Claude Arnault a été en effet pendant des décennies une figure de la vie culturelle dans ce pays, un proche de la prestigieuse Académie suédoise. Cette dernière, empêtrée dans son soutien au Français, a dû d’ailleurs renoncer cette année à décerner le prix Nobel de littérature. Une première depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Ce procès, ici, est aussi considéré comme étant le premier de l’ère #MeToo. Car toute l’affaire est partie des témoignages de 18 femmes, en novembre 2017, qui l’ont accusé dans la presse de viols, ou d’agression.

    Jean-Claude Arnault, qui a clamé son innocence pendant toute la procédure, a annoncé qu’il allait faire appel de cette seconde condamnation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.