GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Gilets jaunes: comment financer les mesures annoncées par le président Macron ?

    media Gilets jaunes sur le site de l'aéroport de Nantes Atlantique, à La Bouguenais, le 10 décembre 2018 (illustration). REUTERS/Stephane Mahe

    Après un mois de contestation, le président Macron a annoncé hier soir lors de son allocution télévisée des mesures pour répondre à la colère des gilets jaunes. Augmentation du salaire minimum, exemption de la hausse de la CSG pour les retraités recevant moins de 2000 € parmois, exonération d'impôts et de charges pour les heures supplémentaires, etc. Mais le prix de l'apaisement social risque de coûter cher.

    Au total ces mesures qui concernent environ  quinze  millions de Français vont couter entre 8 et 10 milliards d'euros, selon l'estimation du secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt, en plus des quatre milliards déjà accordés lors du renoncement à la hausse sur les carburants.

    Valérie Rabault (PS) réagit ce mardi matin à l'Assemblée nationale au micro de Jeanne Richard 11/12/2018 - par RFI Écouter

    « Grosso modo, il y a une facture autour de 10 milliards d'euros, or en matière budgétaire ou financière, le diable est dans le détail... il faut être précis et rigoureux et savoir faire des additions et ça le gouvernement visiblement ne sait pas le faire puisqu'il ne dit pas comment il va le financer !», lance Valérie Rabault, présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

    Même si l'entourage du président assure que l'objectif de maîtrise de la dépense publique n’est pas remis en question, Bercy est contraint de revoir sa copie pour le budget 2019.

    Selon le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, la France va devoir momentanément laisser filer le déficit public et passer au dessus des 3% contre 2,8% prévu en 2019. Mais la Commission européenne a déjà prévenu: elle sera vigilante face aux mesures annoncées.  La Commission «suivra avec attention l'impact des annonces faites par le président» Macron sur le déficit public français et leurs modalités de financement, a déclaré mardi le Commissaire européen à l'Economie, Pierre Moscovici.

    Réduire les dépenses publiques ?

    L'autre solution sera de réduire les dépenses publiques. Le porte parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, propose par exemple de réduire le nombre de fonctionnaires aux impôts, une fois le prélèvement à la source mis en place.  Autre piste : augmenter les recettes en créant des tranches supplémentaires de l'impôt sur le revenu ou encore examiner la pertinence de certaines niches ficales.

    Reste à savoir si les mesures annoncées par Emmanuel Macron, qui a évoqué un état d'urgence économique et sociale, seront suffisantes pour éteindre le feu et désamorcer le soutien de l'opinion publique aux gilets jaunes. Selon un sondage Odoxa pour France Info et Le Figaro ce mardi matin, 54% des Français souhaitent la poursuite du mouvement après l'allocution d'Emmanuel Macron.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.