GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: après l'attaque de Strasbourg, une enquête tous azimuts

    media Un soldat monte la garde le 12 décembre devant un chalet du marché de Noël, au pied de la cathédrale de Strasbourg, peu après l'attaque qui a fait trois morts. REUTERS/Christian Hartmann

    Les Strasbourgeois sont choqués, mais aussi très inquiets tant que le tireur du marché de Noël n'a pas été retrouvé. Une cinquième personne de son entourage  a été placée en garde à vue ce jeudi en fin de matinée. La chasse à l'homme mobilise des centaines de policiers pour tenter de retrouver l'auteur présumé de la tuerie, qui a fait trois morts et treize blessés.

    Le tireur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, en fuite depuis deux jours, serait-il resté caché dans le quartier du Neudorf où la police a perdu sa trace mardi soir ? Le Raid y a mené ce jeudi après-midi une importante opération de vérification pour tenter de retrouver. Des policiers lourdement armés et protégés par des boucliers ont progressé groupés, pénétrant dans des maisons, armes automatiques au poing dans ce quartier proche du centre-ville où Cherif Chekatt s'était enfui mardi soir après son attaque dans le centreville.

    « Il s'agit d'une levée de doute comme il y en a eu plusieurs depuis 36 heures. Cela n'est pas un signalement et cela ne veut rien annoncer, laissons l'enquête se poursuivre », a déclaré le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, devant le Sénat.

    En attendant, Cherif Chekatt reste l'homme le plus recherché de France. Sans parler de peur, explique notre envoyée spéciale à Strasbourg, Angélique Ferat, il y a quand même une inquiétude qui plane. Les passants et les commerçants répétent tous un peu la même chose : on savait bien que le marché de Noël pouvait être une cible. Il y a déjà eu un projet d’attentat en 2000 qui a été déjoué, mais quand même quand cela arrive, c’est différent. La fête est désormais gâchée.

    N'importe qui peut rentrer dans le marché de Noël.

    Les Strasbourgeois et la sécurité au marché de Noël 13/12/2018 - par Domitille Piron Écouter

    La vie continue difficilement

    Un exemple, collèges et lycées étaient ouverts et pourtant très peu d’élèves sont venus en cours. Ceux qui ont ouvert leur magasin ont pourtant souhaité montrer que la vie continue. Mais en même temps, ils ajoutaient : tant que cet homme n’est pas retrouvé et arrêté, on a quand même un petit pincement au cœur.

    L'attaquant présumé est un Strasbourgeois de naissance. On connaît maintenant son nom, mais aussi son visage puisque la police a diffusé un appel à témoins. Il mesure 1,80 m, a une corpulence normale, la peau mate et une marque sur le front. Il ne faisait pas partie d’un réseau. Il incarne le fameux « loup solitaire » comptant 67 antécédents judiciaires, dont 27 condamnations en France, en Allemagne et en Suisse pour des faits de droit commun. Il vivait dans un quartier excentré. Toute personne en possession « d'informations permettant de le localiser » est appelée à composer le 197.

    Pas de risques inutiles

    Le maire de Strasbourg n’a pas voulu prendre de risques : toutes les manifestations en plein air sont interdites aujourd’hui, le marché de Noël bien sûr, mais aussi les marchés de producteurs. Près de 36 heures après les faits, il n'est même pas sûr que l'assaillant soit encore en France. Plus de 720 membres des forces de l'ordre participent aux recherches.

    Les enquêteurs ont ainsi pensé un moment qu'il pouvait avoir passé la frontière et s'être réfugié à Kehl (Allemagne), juste de l'autre côté du Rhin, mais une intervention des polices française et allemande n'a pas permis de retrouver sa trace mercredi matin. Les autorités françaises « sont bien entendu en lien avec les autorités allemandes », a dit le préfet. La Suisse, à 130 kilomètres au sud de Strasbourg, a également renforcé ses mesures de sécurité à la frontière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.