GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
Lundi 25 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 27 Mars
Jeudi 28 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Comores: Azali Assoumani réélu président dès le 1er tour selon la Céni avec 77% des voix ; l'opposition conteste le résultat
    Dernières infos
    France

    France: les actions concrètes des banques en faveur du pouvoir d'achat

    media Réunion du gouvernement français avec les représentants du secteur bancaire, le 11 décembre 2018 à l'Elysée. Thibault Camus/Pool via REUTERS

    Après la déception des « gilets jaunes », samedi 15 décembre, face à une importante baisse de participation au mouvement, il leur reste maintenant les promesses et les engagements faits par Emmanuel Macron. Lundi dernier, le président français a annoncé différentes mesures pour soutenir le pouvoir d'achat des Français les plus modestes. Dans la foulée, il a convié à l'Elysée les grands groupes et les banques pour leur demander d'apporter leur participation. Les banques ont répondu présent en proposant deux mesures.

    Plafonnement des frais d'incidents bancaires et gel des tarifs, voilà les deux mesures que les banques proposent pour augmenter le pouvoir d'achat des plus démunis. Un effort concret, car elles avaient prévu pour l'année prochaine une augmentation de leurs tarifs bancaires, et, certaines d'entre elles avaient déjà publié leurs nouvelles grilles tarifaires.

    Insuffisant

    En ce qui concerne le plafonnement des frais d'incident bancaires, le montant  a été arrêté à 25 euros par mois pour les clients dits « fragiles financièrement ». Cette mesure devrait concerner un peu plus de 3,6 millions de personnes, un chiffre insuffisant au regard des 7 millions de personnes en difficulté financière en France.

    Cette restriction du nombre de bénéficiaires heurte l'Association française des usagers de banque. Son représentant, Serge Maître, peut doublement s'indigner, car la fédération bancaire a rappellé que le plafonnement sera librement déterminé par chaque établissement bancaire et du coup pourrait reléguer aux oubliettes l'engagement des 25 euros par mois... Ce qui fait dire à Serge Maître : « On attendait un geste fort, on a plutôt un geste flou. »

    Contrôle 

    Quand à l'Union nationale des associations familiales, elle réclame un contrôle de cet engagement auprès de la Banque de France, afin dit telle que « ces annonces ne soient pas le énième engagement non tenu des banques. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.