GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)
    France

    France: 86% des poissons vendus en grande surface issus de pêche non durable

    media Trois quarts des achats de poissons frais et autres produits de la mer des consommateurs français sont réalisés dans la grande distribution. REUTERS/Dylan Martinez

    Selon une enquête publiée lundi par l'UFC-Que Choisir, la quasi-totalité des poissons présents sur les étals des grandes surfaces en France ne sont pas issus de la pêche durable. Parmi eux, le cabillaud, la sole et le bar, pourtant menacés par la surpêche. L’association de consommateur pointe également la non conformité de l'étiquetage et annonce qu'elle saisit la Répression des fraudes afin qu'elle réalise des contrôles sur le respect des dispositions réglementaires.

    Selon UFC-Que Choisir qui a mené une enquête auprès de 1 134 poissonneries de grandes surfaces françaises entre le 20 janvier et le 3 février derniers, pas moins de 86% des poissons vendus dans la grande distribution sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités.

    « 88% des stocks de poissons européens sont actuellement surexploités ou voient leur capacité à se reconstituer menacée, induisant dès lors un risque d'effondrement des stocks pour des espèces particulièrement menacées telles que le bar », souligne l’association.

    L'enquête avait un double objectif : vérifier le respect des mentions obligatoires sur les méthodes de pêche et les zones de capture et analyser les résultats sur la durabilité des ressources exploitées, tant en termes de méthodes de pêche que de zones de captures.

    « Le résultat est malheureusement tristement sans appel: la grande distribution n'a aucune politique d'approvisionnement durable pour les trois espèces étudiées », affirme UFC-Que Choisir.

    Or, trois quarts des achats de poissons frais et autres produits de la mer des consommateurs français sont réalisés dans la grande distribution, selon une étude de l'institut FranceAgriMer datant de septembre 2018.

    Etiquetages non conformes

    Par ailleurs, poursuit UFC-Que Choisir, dans deux tiers des cas, les mentions obligatoires sont « absentes, fantaisistes ou trop vagues ». Ainsi, « avec plus de trois poissons sur quatre mal étiquetés, Intermarché décroche la palme, talonné par Système U et Leclerc qui totalisent respectivement 76% et 67% d'étiquetages non conformes », affirme l’association de consommateurs.

    S'agissant des zones de capture, l'enquête a relevé des mentions vagues du type « Atlantique » ou «Méditerranée » : « or, en l'absence de zone maritime précise, on ne peut pas identifier les poissons provenant de stocks surexploités », estime UFC-Que Choisir. Quant à l'information sur les méthodes de pêche, elle est absente pour un poisson sur quatre.

    Compte tenu des résultats de cette enquête, l'association demande à ce que les ministres européens de la Pêche alignent « strictement les futurs quotas sur les recommandations émises par les experts du Conseil international pour l'exploration de la mer » et que « l'étiquetage réglementaire intègre un indicateur explicite de la durabilité du poisson ».

    On voit qu'on a très souvent des mentions qui font référence à des zones de capture où on ne devrait pas pêcher. Et on voit de façon très majoritaire qu'on a des méthodes de pêche pas du tout durables.

    Olivier Andrault

    chargé de mission alimentation auprès de l’association UFC-Que Choisir

    18/12/2018 - par RFI Écouter

    (avec AFP)

    (Re) lire : Pêche: le Maroc et l'UE ont négocié un nouvel accord

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.