GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Gilets jaunes»: Edouard Philippe annule des mesures, puis fait marche-arrière

    media Le Premier ministre français Edouard Philippe arrive au Palais de l'Elysée à Paris, le 18 décembre, pour une réunion avec le président. ludovic MARIN / AFP

    Cacophonie au sommet de l’État. Mardi 18 décembre dans l’après-midi, Matignon a annoncé vouloir annuler certaines mesures promises en novembre aux « gilets jaunes » : extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, relèvement du barème kilométrique et doublement de la prime à la conversion… avant de revenir quelques heures plus tard sur sa décision, « après discussion avec les parlementaires ». Ces mesures sont finalement maintenues.

    Les députés ont appris avec consternation la suppression de ces mesures dans l’après-midi. Officiellement, elles devaient compenser la hausse des taxes sur le carburant, mais comme l’exécutif a renoncé à ces taxes, il n’y avait plus de raison de maintenir ces aides.

    Dans les rangs de la majorité, c’est l’émoi. Matthieu Orphelin, député La République en marche (LREM), a estimé sur Twitter que renoncer à ces mesures est « une véritable ERREUR », qui rend « inaudible et incompréhensible la parole politique dans la situation actuelle ». Situation de défiance et de tension avec les gilets jaunes.

    La levée de boucliers est telle que quelques heures plus tard, Matignon annonce finalement rétablir ces aides au pouvoir d’achat et à la transition énergétique. Un couac qui témoigne des difficultés de dialogue entre l’exécutif et sa majorité, mais aussi de la précipitation du pouvoir pour tenter de boucler un budget à l’équilibre avant la fin de l’année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.