GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: d'initiative citoyenne ou partagée, la gauche s'empare du référendum

    media Un gilet jaune tient un carton portant l'inscription «référendum d’initiative citoyenne - RIC» lors d'une manifestation contre la hausse du coût de la vie, devant l'Opéra de Paris, le 15 décembre 2018. Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

    La gauche s’empare de l’idée du référendum. Version existante ou version revendiquée par les gilets jaunes, la France insoumise et le Parti socialiste veulent en tout cas en utiliser le principe pour forcer l’exécutif à faire face à la demande d’une plus grande représentativité de la parole citoyenne dans les décisions politiques.

    C’est Nicolas Sarkozy qui avait inscrit dans la loi la possibilité d’un référendum, dit «référendum d’initiative partagée». Une procédure tellement complexe qu’elle n’a encore jamais été utilisée. Le parti socialiste veut s’en servir pour réinstaurer l’ISF, l'impôt sur la fortune, comme l’explique Boris Vallaud, porte-parole du PS. « La Constitution offre la possibilité d'engager ce que l'on appelle un 'référendum d'initiative partagée' : partagée entre les parlementaires qui doivent être 185, et les citoyens qui doivent représenter 10% du corps électoral -4,6 millions de personnes- , pour obtenir un référendum. C'est compliqué mais nous avons bon espoir que cette proposition puisse prospérer. »

    De son côté la France insoumise veut proposer une nouvelle loi pour mettre en place un référendum d’initiative citoyenne cette fois. Le peuple pourrait ainsi agir directement sur plusieurs domaines. « Nous portons à l'Assemblée la revendication des gilets jaunes du référendum d'initiative citoyenne que nous portions dans notre programme pour l'élection présidentielle, nous explique Bastien Lachaud, député de la France insoumise, sur l'ensemble des domaines: législatif, abrogatif, constituant et révocatoire

    Mais là aussi aucune chance d’aboutir: le groupe est en infériorité à l’Assemblée nationale. « Cette proposition de loi sera débattue à l'Assemblée nationale et le gouvernement, l'exécutif, sera obligé de répondre précisément aux gilets jaunes !», ajoute Bastien Lachaud. Dans un cas comme dans l’autre la gauche tente donc surtout de faire vivre le débat... et de défier l’exécutif.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.