GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: «épuisés», les policiers brandissent la menace du service minimum

    media Les syndicats policiers ont brandi le spectre d'un mouvement social pour le mercredi 19 décembre. THIERRY ZOCCOLAN / AFP

    Après un mois de mouvement des gilets jaunes, les policiers se disent épuisés. Leurs principaux syndicats appellent demain mercredi à une journée de service minimum : autrement dit, les policiers ne sortiront de leur commissariat uniquement pour répondre aux appels d'urgence. Pour tenter d'apaiser les esprits le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner recevra les syndicats ce mardi soir. En attendant, le gouvernement vient de proposer une prime de 300 euros pour les forces de l'ordre mobilisées (amendement).

    Les policiers estiment être laissés sur le côté depuis le début de la crise des gilets jaunes. Ils regrettent par exemple que lors de son discours il y a une semaine, le président n'ait pas dit un mot concernant les forces de l'ordre. Des forces de l'ordre «épuisées» soulignent les syndicats. Alliance par exemple, le premier d'entre eux, demande aux députés de ne pas voter le projet de loi de finance 2019 car il estime que le budget consacré aux policiers est insuffisant.

    Les policiers veulent plus de moyens notamment pour répondre aux besoins de matériel et de locaux mais aussi pour récompenser l'engagement sans faille des policiers depuis plusieurs années. Alliance demande un véritable plan Marshall pour les forces de l'ordre.

    Il y a d’autres revendications portées par le syndicat Unité SGP Police Fo. D'abord, le paiement des 27 millions d'heures supplémentaires effectuées par les policiers depuis 2015 et puis l'apport de 1 000 fonctionnaires chez les CRS pour soulager l'ensemble des compagnies très sollicitées ces derniers temps.

    Ce mardi soir, le ministre de l'Intérieur doit recevoir les représentants de trois syndicats de police: Unité SGP FO, Unsa police et Alliance, place Beauvau. Il s'est déclaré ouvert à une rémunération ponctuelle des forces de l'ordre, fortement sollicitées face au mouvement des Gilets jaunes. Si aucun terrain d'entente n'est trouvé, les policiers pourraient aussi se mobiliser sur les Champs-Elysées jeudi prochain. En attendant, le gouvernement vient de proposer une prime de 300 euros pour les forces de l'ordre mobilisées (amendement) pour calmer certainement le début du mouvement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.