GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    France

    France: avec 71 000 détenus, les prisons n’ont jamais été aussi remplies

    media Pour faire face au surplus de détenus, 1506 matelas ont été installés dans les prisons en France (photo d'illustration). AFP/Philippe LOPEZ

    La barre symbolique des 70 000 détenus avait déjà été franchie en avril 2017. Mais depuis le samedi 1er décembre, les prisons françaises battent un nouveau record. Plus de 71 000 détenus pour seulement 60 000 places.

    Les prisons françaises débordent. La densité carcérale atteint en moyenne 118%. Pour faire face à ce surplus de détenus les prisons installent des matelas au sol dans des cellules déjà étroites. Actuellement, 1 506 matelas ont été recensés. Cette surpopulation atteint même les 140% dans les maisons d’arrêt, ces établissements pénitentiaires qui accueillent les personnes en détention provisoire ou condamnées à des peines ne dépassant pas 2 ans. Dans certaines elles dépassent même les 200%.

    7 000 places supplémentaires

    Pour faire baisser ce taux d’occupation, le gouvernement souhaite créer 7 000 places de prison d’ici à la fin du quinquennat. La ministre de la Justice Nicole Belloubet souhaite aussi éviter les très courtes peines qui participent à la surpopulation des maisons d’arrêt.

    D’autres solutions existent déjà pour éviter l’incarcération. Près de 11 000 personnes écrouées sont, par exemple, placées sous surveillance électronique. Mais les autres mesures d’aménagement des peines comme le travail d’intérêt général ne sont pas suffisamment utilisés d’après l’Observatoire international des prisons.

    On a des établissement où il y a généralement des cellules de 9m2 où il ne devrait y avoir qu'une seule personne et dans laquelle on va trouver trois voire quatre personnes.

    François Besse, coordinateur du pôle enquête à l’Observatoire international des prisons 27/12/2018 - par RFI Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.