GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cuba dénonce l'«expulsion injustifiée» par Washington de deux de ses diplomates (ministre des Affaires étrangères)
    • Washington expulse deux diplomates cubains à l'ONU accusés d'atteinte à la sécurité nationale (département d'Etat)
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    France

    Attentat de Strasbourg: l'attaque aurait été préméditée

    media La police scientifique sur le lieu où Chérif Chekatt a été abattu, le 13 décembre 2018. REUTERS/Christian Hartmann .

    L’attentat du marché de Noël de Strasbourg qui a fait 5 morts le 11 décembre dernier semble avoir été prémédité. C’est ce qui ressort des premiers éléments de l’enquête, révélés par nos confrères du Monde. Chérif Chekatt, son auteur, aurait ainsi cherché activement des armes les jours précédents et confié à sa mère son « envie de mourir ».

    Au lendemain de l’attentat du marché de Noël de Strasbourg, les autorités étaient restées très prudentes. Chérif Chekatt était en effet recherché pour une autre affaire de droit commun et une perquisition avait alors eu lieu à son domicile, sans qu’il n’y soit. On pensait alors que c’était cette perquisition qui avait déclenché son geste. Mais plus les investigations avancent et plus les enquêteurs sont convaincus que Chérif Chekatt nourrissait ce projet meurtrier de longue date.

    Il y a tout d’abord eu la vidéo de revendication retrouvée dans son appartement lors de la perquisition. Coiffé d’un keffieh, il y prête allégeance au groupe Etat islamique. Mais il y a surtout les témoignages recueillis par les policiers notamment ceux de deux amis que Chérif Chekatt a sollicités dès le mois de septembre pour obtenir des armes. Des armes qu’il se serait procurées le matin même de l’attentat, même si les enquêteurs doivent encore préciser ce point.

    Dernier élément : les comportements de Chérif Chekatt. C’est cette fois sa famille qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs. Une famille de 12 frères et sœurs qui n’est pas apparue très surprise par l’acte de leur frère. La mère du terroriste a même reconnu que ce dernier lui avait confié en juillet son « envie de mourir », mais elle ne l’avait alors pas pris au sérieux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.