GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France Télévisions veut supprimer un millier de postes d’ici fin 2022

    media Les locaux du groupe audiovisuel public français, France Télévisions. AFP PHOTO / JEAN AYISSI

    Le groupe France Télévisions confirme officiellement qu'il supprimera 1 000 postes d'ici fin 2022, la direction et les syndicats ont commencé à négocier lundi. L'information avait déjà circulé, elle est la conséquence des mesures d'économies demandées par l'Etat.

    Mille postes en moins d'ici quatre ans, c'est le prix à payer par France Télévisions sommée par l'Etat de faire 160 millions d'euros d'économies d'ici à 2022.

    La direction et les syndicats travaillent à un plan de rupture conventionnelle collective, une disposition rendue possible par la réforme du Code du travail. Il n'y aura pas de départs contraints, précise la direction.

    L’Etat aurait accepté de mettre la main à la poche pour payer des indemnités de départs volontaires. France Télévisions compte aujourd'hui un peu moins de 9 700 collaborateurs. La direction des ressources humaines expliquait dès le mois de décembre qu'il fallait recomposer les équipes. C'est à dire faire partir les effectifs les plus âgés - la moitié des salariés du groupe a plus de 50 ans -, afin de permettre le recrutement de profils plus jeunes et numériques.

    Le plan pourrait prendre la forme de 2 000 départs pour 1 000 embauches  plus conformes aux besoins. Objectif : mieux accompagner l'investissement de France Télévisions dans le numérique dont l'enveloppe va être multipliée par deux. 

    Delphine Ernotte, présidente de l'entreprise audiovisuelle, expliquait déjà au début de l'été qu'il faudrait refonder le modèle social de France Télévisions. L'entreprise publique a déjà connu deux plans de départs volontaires et réduit ses effectifs de 800 postes depuis 2012.    

    (Re) lire : La réforme de l’audiovisuel public entre dans sa phase décisive

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.