GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le tour de France du «grand débat national»

    media Le président français Emmanuel Macron lors de l'ouverture du «grand débat national» devant les maires à Grand Bourgtheroulde, le 15 janvier 2019. REUTERS/Philippe Wojazer/Pool

    Après le lancement, mardi, du « grand débat national », censé répondre à la crise des « gilets jaunes », Emmanuel Macron poursuit ses rencontres avec les maires de France. Le président se rend ce vendredi 18 janvier à Souillac, dans le Lot, avec la ferme intention de poursuivre son opération reconquête. Ce bourg de 3 750 habitants est placé sous haute sécurité pour sa venue. Parallèlement, les premières réunions locales ont commencé un peu partout en France.

    Après la Normandie, le Lot. Emmanuel Macron a fait, comme mardi, un déplacement qui n’était pas annoncé ce vendredi matin. Il a visité une école primaire dans le village de Saint-Sozy, avant de se rendre à Souillac, sous cloche pour l’occasion.

    Un impressionnant dispositif de sécurité a en effet été déployé pour la venue du président. Plusieurs barrages filtrants pour accéder au centre-ville, des dizaines de cars de CRS. Il y a un face-à-face tendu entre les forces de l’ordre et des manifestants ce vendredi.

    Rien à voir, évidemment, avec la venue d'Emmanuel Macron il y a deux ans, alors qu’il n’était que candidat à la présidentielle. Mais pour certains, le chef de l’Etat est comme reparti en campagne, après six mois de turbulences.

    Cette nouvelle rencontre avec des maires sera l’occasion pour lui de répondre aux élus de la région Occitanie sur une forme similaire au premier débat, celui avec les maires assis en rond autour du président. Un chef de l’Etat ragaillardi par sa performance de mardi.

    Trouver les bons formats

    Le chef de l'Etat veut poursuivre sur sa lancée. Pas question de changer une formule qui a bien fonctionné lors du premier débat. À Souillac, le président veut à nouveau écouter les remontées de terrain des élus locaux et leur répondre.

    Le tout, en faisant abstraction des soubresauts de l'affaire Alexandre Benalla, qui a pris une tournure judiciaire et qu'Emmanuel Macron se traîne plus que jamais comme un boulet.

    Le premier débat, en Normandie, avait duré 6h30. Les thématiques abordées ce vendredi 18 janvier pourraient se recouper, mais l'Élysée promet que le chef de l'État prendra à nouveau son temps : « Il ne faut pas créer de la frustration », dit-on.

    La présidence planche pour les déplacements suivants sur d'autres formats de rencontres plus resserrés, pour ne pas lasser les maires, mais aussi les Français. Car c'est non seulement les élus qu'Emmanuel Macron veut reconquérir, mais aussi l’opinion publique. Plus d'un million de personnes ont regardé le premier débat à la télévision.

    A LIRE AUSSI La revue de presse française : ce «grand débat» qui indiffère les Français

    ■ A Grigny, dans le sud de Lyon, une centaine de personnes ont débattu jeudi 17 janvier pendant plusieurs heures autour de la fiscalité, de la transition écologique ou encore du fonctionnement de l'Etat. Parmi les participants, un groupe de gilets jaunes bien décidé à porter ses revendications même s'ils doutent de l'utilité de cette consultation.

    Il ne faut pas être naïf non plus, il va écouter mais je ne suis pas sûr qu'il entende...

    Reportage de Grégoire Sauvage à Grigny 18/01/2019 - par RFI Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.