GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le suspect de la fusillade d'Utrecht a été arrêté par la police
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
    • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
    • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
    • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
    • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
    France

    France: ouverture du procès de la viande de cheval

    media Ce procès prévu pour durer jusqu'au 13 février promet de vifs échanges entre les principaux protagonistes. REUTERS/Charles Platiau

    Quatre personnes soupçonnées d'avoir participé à la retentissante escroquerie de la viande de cheval vendue comme du bœuf en Europe, parmi lesquels deux ex-dirigeants de l'entreprise Spanghero, sont jugés à partir de ce lundi 21 janvier à Paris. Les prévenus sont notamment soupçonnés d'avoir trompé une entreprise de fabrications de plats préparés.

    L'enquête ouverte en France en 2013 avait révélé au grand public l'opacité du marché de la viande. Dans l'industrie, les courtiers n'écoulent pas seulement des entrecôtes mais surtout du « minerai de viande ». Un aggloméré de bas morceaux hachés vendu surgelé, destiné pour la confection de plats préparés.

    Un contexte de guerre des prix

    Une matière aisément manipulable surtout dans un contexte de guerre des prix : pour gonfler les marges, rien de plus simple que de remplacer la viande de bœuf par du cheval bien meilleur marché.

    Les enquêteurs ont découvert que 750 tonnes de « minerai » trafiqué avaient ainsi été écoulées dans 13 pays de l'Union européenne.

    Une tromperie massive, dont l'entreprise Spanghero s'était fait une spécialité. D'ailleurs l'ordonnance des juges met en évidence ces pratiques parfaitement organisées. Spanghero occultait l'origine des viandes qu'elle commercialisait et effaçait toute référence à la viande de cheval.

    Tromperie aggravée

    Si l'affaire n'avait causé aucune conséquence sanitaire, deux anciens dirigeants de l'entreprise française et deux négociants néerlandais sont néanmoins ce lundi renvoyés devant le tribunal correctionnel pour tromperie aggravée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.