GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël: les partis arabes soutiennent Gantz pour le poste de Premier ministre
    France

    Données personnelles: la Cnil inflige une amende de 50 millions d'euros à Google

    media Le géant de l'internet Google a été épinglé par la Cnil pour son non respect du RGPD. REUTERS/Aly Song

    Le géant américain Google a écopé lundi 21 janvier d'une amende record de 50 millions d'euros infligée par l'autorité française chargée de la protection des données privées. La Cnil estime insuffisante l'information sur l'exploitation des données personnelles de ses utilisateurs.

    RGPD : quatre lettres qui coûtent aujourd'hui 50 millions d'euros d'amende à Google. Le « règlement général sur la protection des données » impose notamment aux sociétés sur internet de n'utiliser les données personnelles de leurs utilisateurs qu'après avoir eu leur consentement explicite. Une obligation à laquelle s’est soustrait Google.

    La Cnil a été saisie dès l'entrée en vigueur du RGPD fin mai, par des plaintes déposées séparément par deux associations de défense des droits des internautes - la Quadrature du Net (France), et None Of Your Business (NOYB).

    Il est concrètement reproché à Google deux choses : d'abord, de ne pas expliquer suffisamment à ses utilisateurs à quoi servent leurs données personnelles. L’information n’est pas facilement accessible et disséminée dans différents documents. La Cnil reproche donc à Google de ne pas proposer une information claire et compréhensible.

    Ensuite, le RGPD impose que ces entreprises demandent le consentement explicite des internautes pour pouvoir récupérer leurs données. Google ne le fait pas. En matière de publicité ciblée par exemple, l'accord de l'internaute est considéré comme acquis, la case est déjà cochée.

    Pour la Cnil, cet accord n'est valable que si l'utilisateur fait un acte « positif ». C'est à dire s'il coche lui-même l'autorisation d'utilisation de ses données pour de la publicité ciblée. Pour ces raisons, Google est donc condamné à l'amende record de 50 millions d'euros mais l'entreprise peut encore faire appel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.