GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Les commerçants s'inquiètent de l'impact des «gilets jaunes» sur l'économie

    media Un cortège de «gilets jaunes» débouche sur la place de la Bastille, le 12 décembre 2018. RFI/David Baché

    Le collectif « La France en colère », lancé par Eric Drouet, une des figures des « gilets jaunes », demande à être reçu par Emmanuel Macron. Dans sa lettre ouverte, le groupe menace d'intensifier les actions. D'un autre côté, affectés par plus de deux mois de manifestations, les commerçants de plusieurs grandes villes de l'Hexagone, Bordeaux, Lyon, Rennes ou encore Nantes, entre autres, ont écrit aux ministères de l'Economie et de l'Intérieur pour les alerter sur l'impact de ce mouvement.

    Magasins qui ferment plus tôt le samedi, centre-ville boudé par les clients, scènes de violences à répétition. C'en est trop pour un collectif d'associations de commerçants.

    Au-delà du courrier, Charles Compagnon, président du Carré Rennais, souhaite une rencontre avec le ministre de l'Intérieur : « Le jeu de casser des vitrines, d’envahir les villes, de les taguer, de faire peur aux clients et de bloquer les rocades, ça ce n’est plus acceptable. Et cela est du ressort du ministère de l’Intérieur ».

    Retour de l'ordre

    Plus acceptable non plus pour Olivier Dardé, président de l'association nantaise Plein Centre, qui réclame le retour de l'ordre : « Nous, ce qu’on veut, c’est : soit vous sanctuarisez les centres-villes afin qu’on ne puisse pas accéder dans le cœur de la ville de façon à ce qu’il n’y ait pas cette casse, cette dégradation, etc. Soit, c’est l’interdiction des manifestations dans le centre-ville, des endroits où il y a du patrimoine et de la culture. On est au bout là ».

    Une autre lettre est adressée au ministère de l'Economie. Des mesures d'accompagnement ont été mises en place pour aider les entreprises à traverser la tempête.

    « On est vraiment sur des dépôts de bilan »

    Mais pour Olivier Dardé, il faut aller plus loin. « Le plan qui a été mis en place, qui est suivi par la Direccte [Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, NDLR] est à la hauteur d’actions qui n’auraient duré que quelques semaines, dit-il. Là, aujourd’hui, on est vraiment sur des dépôts de bilan, il faut qu’on aille beaucoup plus loin, qu’il y ait un décalage de charges ou de paiements de TVA. Aujourd’hui, c’est plus grave que ça ».

    Le restaurateur, qui a monté une cellule de crise, espère notamment un geste sur les taxes locales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.