GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: pour le nouveau patron de l'Ofpra, le gouvernement prend son temps

    media Manifestants contre le projet de loi asile-immigration, en février 2018 à Paris (photo d'illustration). STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

    Toujours pas de pilote à la tête de la gouvernance de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Après un mois sans directeur général à la tête de l'organisme, ONG et membres du conseil d'administration s'inquiétent.

    L'asile dans l'attente d'un patron. Voilà près d'un mois que Pascal Brice, l'ancien directeur général de l'Ofpra, a quitté son poste en laissant derrière lui un siège vacant. Ses six années passées à la tête de l'organisme n'ont convaincu ni le président de la République, ni les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères, de reconduire le diplomate de 52 ans dans ses fonctions.

    Mais cette vacance prolongée inquiète. D'autant qu'elle arrive à un moment où la demande d'asile est en hausse et où les Etats européens se déchirent pour se répartir les migrants secourus en Méditerranée. Pour dénoncer une situation qu'ils jugent « inacceptable et inquiétante », quatre des membres du conseil d'administration ont écrit une lettre au président, dans laquelle ils lui demandent de prendre des décisions « rapides et éclairées ».

    Neuf ONG, dont Emmaüs et le Secours catholique, ont fait part de leur vive inquiétude. Toutes alertent sur la nécéssité de « la plus grande indépendance à l'égard du pouvoir politique » pour la sauvegarde du droit d'asile. Mais au gouvernement, aucun nom ne fuite. Il faudra donc encore s'armer de patience pour connaitre le nom de celui qui sera l'incarnation d'une politique sur l'asile en France.

    ►Écouter sur RFI : Guiti News, un média pour raconter l’exil autrement

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.