GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: les actes antisémites ont explosé en 2018

    media Plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lors d'une cérémonie d'hommage le 9 janvier dernier à Paris pour le 4e anniversaire de l'attentat de l'Hyper Cacher. FRANCOIS GUILLOT / AFP

    De 311 en 2017 en France, les actes antisémites ont bondi à 541 en 2018, soit une hausse de 74%. Une hausse dénoncée par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, après plusieurs actes anti-juifs commis récemment à Paris et dans l’Essonne. De très nombreuses réactions indignées se font entendre, de toute la classe politique, des associations et des instances religieuses.

    Colère et tristesse, lundi 11 février 2019 à Sainte-Geneviève-des-Bois, en banlieue parisienne, après la découverte d'un arbre scié. Il est hautement symbolique, car cet arbre avait été planté en mémoire d'Ilan Halimi, jeune juif torturé puis assassiné en 2006 par le « gang des barbares ».

    Une déferlante d'actes antisémites

    Après plusieurs actes antijuifs commis récemment à Paris et dans l’Essonne, Christophe Castaner a déclaré : « L'antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine. » Et d'ajouter que le gouvernement « ne laissera rien passer ».

    Je ne veux pas faire de lien, il y a des enquêtes qui sont en cours, il faudra déterminer, trouver les auteurs. Mais ce que je veux dire aussi, c'est que ça se passe souvent en marge de ces cortèges où, on le sait, une part d'extrême gauche et une part d'extrême droite se mêlent, provoquent des violences, contestent l'autorité de la police

    Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français, sur la montée de l'antisémitisme 12/02/2019 - par RFI Écouter

    Car les actes antisémites ne s'arrêtent pas là. Ce week-end dans le 13e arrondissement de Paris, des croix gammées nazies ont été taguées sur des boîtes aux lettres. Ces croix en crochet barrent le visage de Simone Veil. Il s'agit de portraits dessinés par l'artiste C215, lors de la panthéonisation de l'ancienne ministre française et rescapée de la Shoah.

    A cet acte de vandalisme s'ajoute la dégradation de l'enseigne Bagelstein. La vitrine de ce restaurant, situé dans le centre de Paris, a elle aussi été taguée du mot « juden », c'est-à-dire « juifs » en allemand, les lettres en jaune reprenant la couleur de l'étoile. Les juifs étaient contraints de la porter pendant l'Occupation allemande.

    « Glaçant », « terrible », « immonde », « pitoyable »

    Enfin, un tag antisémite visant le président de la République Emmanuel Macron a été découvert sur une façade du siège du journal Le Monde. Depuis 48 heures, sur Twitter ou dans les médias, l'ensemble de la classe politique et des instances religieuses ont multiplié les messages d'indignation face à la recrudescence des actes antisémites.

    On doit tous dire que ces actes antisémites sont odieux, mais à ma connaissance, il n'est pas établi que ça ait un lien avec les protestations actuelles qui portent sur d'autres sujets.

    Antisémitisme: à l'Assemblée nationale, une unanimité de courte durée 12/02/2019 - par Julien Chavanne Écouter

    → A ECOUTER : Antisémitisme, un mal français


    C’est dans ce contexte qu’Edouard Philippe remettait hier soir le prix Ilan Halimi en souvenir du jeune juif de 23 ans torturé et assassiné il y a treize ans jour pour jour. Un prix qui récompense des projets de collégiens et lycéens luttant contre le racisme et l’antisémitisme. RFI était à la cérémonie à l’Hôtel Matignon.

    Il ne faut pas prendre l'humour comme une justification

    Ce racisme, cet antisémitisme, ils le voient parfois dans la cour de récréation u sur les réseaux sociaux 13/02/2019 - par Alexis Bedu Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.