GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    • Le Parquet russe demande à la justice de libérer un acteur emprisonné après un mouvement de soutien
    • Idleb (Syrie): veto russe-chinois à l'ONU à une résolution imposant un cessez-le-feu
    • Décès de l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali
    France

    France: Ismaël Emelien quitte Emmanuel Macron

    media Ismaël Emelien a justifié sa démission par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme. AFP

    Ismaël Emelien a annoncé son départ de l’Elysée dans un entretien au Point. Le conseiller spécial d’Emmanuel Macron explique qu’il a pris cette décision en accord avec le président et la justifie par la publication d’un livre.

    Toutes les précautions sont prises pour que le départ d'Ismaël Emelien ne soit pas sujet à interprétations. Interprétations sur un désaccord avec le président de la République, mais surtout sur les conséquences de l’affaire Benalla. Car depuis des mois, le nom d’Ismaël Emelien revient sans cesse. C'est à lui qu'Alexandre Benalla aurait remis les enregistrements de vidéosurveillance qu'il avait reçus illégalement et sur lesquels il apparaissait lors des manifestations du 1er mai. Ces images avaient ensuite circulé sur des comptes pro-Macron sur le réseau Twitter avant d'être retirées.

    A ce stade, Ismaël Emelien n'a pas été entendu par la commission d'enquête du Sénat, ni par la justice, mais cette situation l'a fragilisé. Et son départ de l'Elysée a été évoqué de manière récurrente depuis des mois. Ce départ a été décidé en « totale intelligence » avec Emmanuel Macron, affirme Ismaël Emelien. Et le prétexte de cette démission qui ne dit pas son nom est offert par la publication d'un livre sur le progressisme co-écrit avec un autre conseiller de l'Elysée qui l'oblige à sortir du silence. Une situation incompatible avec son actuelle fonction. Un livre dont la sortie est prévue fin mars-début avril, juste après la fin du grand débat.

    Qui est Ismaël Emelien ?

    Ismaël Emelien n'est pas n'importe qui. C'est l'un de ceux que l'on appelle les « Mormons », ces conseillers souvent trentenaires d'Emmanuel Macron qui étaient déjà avec lui à l'origine de l'aventure, qui l'ont aidé à créer En Marche, qui ont fait la campagne et l'ont suivi à l'Elysée avec abnégation. Et parmi eux, Ismaël Emelien qui a rejoint Emmanuel Macron en 2014 à Bercy était encore un peu plus particulier que les autres. Il faisait figure de stratège. C'était celui vers lequel Emmanuel Macron se tournait pour avoir des idées qualifiées souvent de « disruptives ».

    Toujours dans l'ombre, il avait été formé à l'école strauss-kahnienne et était passé par l'agence de communication Euro RSCG, avant de rejoindre le futur chef de l'Etat. C'est donc encore un tout-proche d'Emmanuel Macron qui quitte l'Elysée après Stéphane Séjourné, un autre conseiller de la première heure parti à En Marche pour piloter la campagne des Européennes. Et après aussi Sylvain Fort, plume et directeur de la communication, qui a démissionné officiellement pour donner la priorité à sa vie de famille.

    Un tournant du quinquennat

    Emmanuel Macron l'a dit lui-même : il veut passer à l'acte II du quinquennat après une succession de crise ces derniers mois et surtout, bien sûr, le mouvement des « gilets jaunes ». C’est l’occasion d’un changement de gouvernance dont le grand débat offre les prémisses, mais aussi d’une réorganisation des équipes de l’Elysée. Une réorganisation encore inachevée et qui s'est imposée plus qu'elle n'a été désirée par le chef de l'Etat. Les départs successifs de ces conseillers de la première heure en sont une illustration, Emmanuel Macron les a laissés partir à regret, mais leurs démissions vont l'aider à engager une nouvelle étape.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.