GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
Aujourd'hui
Dimanche 24 Février
Lundi 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Gilets jaunes»: le présumé incendiaire du véhicule Sentinelle mis en examen

    media Une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle a été incendiée le 9 février 2019. Zakaria ABDELKAFI / AFP

    L'homme suspecté, entre autres, de l'incendie d'un véhicule du dispositif Sentinelle lors des manifestations de «gilets jaunes» à Paris samedi 9 février a été mis en examen et écroué, selon une source judiciaire citée par l'AFP. Les faits ont déclenché l'ouverture d'une enquête du chef de destruction par un incendie. Mais cette procédure vise également d'autres dégradations.

    Samedi 9 février à Paris, lors de l'acte XIII des « gilets jaunes », un jeune homme âgé de 25 ans a multiplié les dégradations. Appartenant à l'ultra-gauche et déjà connu pour des faits de violence, les policiers l'ont repéré dès le début de la manifestation à 14h boulevard Saint-Michel. Ils notent qu'il faisait alors preuve d'un comportement particulièrement hostile aux forces de police. « Gilet jaune enfilé sur une tenue noire, indique le procès-verbal, le suspect, porte un masque et des lunettes de protection qui lui cachent le visage».

    Il est vu sortant un marteau de son sac à dos et s'attaquant aux vitres d'un établissement bancaire. La police judiciaire ne va pas le lâcher d'une semelle. Il est ensuite aperçu en train de casser la devanture d'un magasin pour constituer des projectiles, qu'il lance sur les forces de l'ordre. Puis, il s'attaque à des caméras de vidéosurveillance. Une autre agence bancaire et une concession automobile sont ensuite prises pour cibles.

    Les policiers observent le jeune homme mettre le feu à une Porsche, puis à un véhicule Vigipirate de la force Sentinelle. Il est arrêté peu avant 18h après avoir jeté un pavé sur un véhicule de l'administration pénitentiaire. C'est donc lesté d'un très lourd dossier judiciaire qu'il a été présenté ce 12 février à un juge d'instruction.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.