GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: dans l'Indre, un «Grand débat» houleux entre Macron et les maires

    media Emmanuel Macron à Deols, le 14 février 2019. REUTERS/Philippe Wojazer

    Pour son septième déplacement dans le cadre du « Grand débat national », Emmanuel Macron a rencontré les maires de l’Indre dans le village de Gargilesse-Dampierre. Une rencontre où, comme lors des autres échanges, les thèmes liés à la ruralité - désertification médicale, mobilité, dotations publiques - ont été abordés. Mais cette fois-ci, le chef de l’Etat a dû répondre à des attaques plus politiques notamment de la part d’André Laignel, le maire d’Issoudun qui est aussi vice-président de l’Assemblée des maires de France.

    Manque de médecins, de maternités, de réseau, de trains, d'emplois aidés... à Gargilesse-Dampierre (Indre), Emmanuel Macron a de nouveau écouté jeudi 14 février les maires lui exposer les handicaps du monde rural, avant de retrouver des chefs d'entreprise à Déols, au nord de Châteauroux.

    Pour sa première visite lors de cette 7e étape du « Grand débat », le chef de l'Etat n'avait pas choisi ce bourg de 300 habitants par hasard. Son maire, Vanik Berberian, est le président de l'Association des maires ruraux de France (AMRF), qui fédère quelque 10 000 édiles de tous bords politiques. Une façon d'adresser un message d'apaisement aux élus locaux, remis à l'honneur par le « Grand débat ».

    C'était sans compter sur la présence et l'intervention d'André Laignel, vice-président de l’Assemblée des maires ruraux de France, ou de Vanik Berberian, le maire de Gargilesse-Dampierre, qui avait été séduit par la candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle, mais a changé d’avis depuis. Ambiance :

    C'est vrai que après dix-huit mois de stigmatisation des maires, que n'avons-nous entendu ; nous étions trop nombreux, mes chers collègues, nous étions incompétents, nous étions clientélistes. Ce sont des mots qui ont été employés par des membres du gouvernement, parfois par vous-même, Monsieur le Président.

    Passe d'armes entre Emmanuel Macron et André Laignel 15/02/2019 - par Valérie Gas Écouter

    Pour la première fois dans sa tournée des régions dans le cadre du « Grand débat », Emmanuel Macron a rencontré des acteurs du monde économique, environ 80 entrepreneurs de tous les secteurs réunis. Une rencontre hors caméra et plus courte qu’à l’habitude.

    Emmanuel Macron a consacré moins de temps aux chefs d’entreprise qu’aux maires ou aux jeunes, la semaine dernière. Il n’est resté que deux heures trente avec eux. L’échange n’a pas été filmé mais s’est déroulé comme les précédents en mode questions-réponses avec le président. Et les entrepreneurs réunis à Châteauroux étaient plutôt satisfaits de leur échange avec le chef de l’Etat.

    « Venir au contact de la réalité, pour nous, c'est important. On n'a pas la chance d'avoir trois ou quatre ministres et un président de la République d'un seul coup sur notre territoire. Alors, je pense que c'est dur d'avoir des réponses comme ça en si peu de temps, mais j'ai trouvé que c'était assez pragmatique et assez directe comme réponse », confie l'un d'eux. « Les thèmes étaient très divers et j'espère qu'à la suite de cette réunion, il y aura des réponses concrètes par les ministres concernés », explique une autre.

    L’attente est toujours forte, la venue d’Emmanuel Macron est vécue comme un événement, l’exercice est rodé. A tel point que dans l’Indre, le président a enchaîné deux débats : le matin avec les maires, l’après-midi avec les entrepreneurs.

    Pendant encore un mois, Emmanuel Macron va arpenter les régions de France comme il l’a promis, avec un risque : donner l’impression de se répéter. Mais c’est aussi le but de l’exercice : écouter, comparer, pour faire des propositions à la fin du « Grand débat ». C’est le vrai défi.

    L'ouverture des stands de proximité

    C'est la nouvelle étape du « Grand débat national ». Depuis jeudi matin, des étudiants recueillent, grâce à un questionnaire, les doléances des citoyens qui veulent participer au « Grand débat ». C'est dans un bureau de poste de Nanterre, dans la banlieue parisienne, que l'initiative a été inaugurée.

    Souvent les gens ont envie de contribuer, n'ont pas trop le temps [...] Il y a plein de façons et ils ont été assez réceptifs au fait qu'on vienne vers eux et qu'on leur montre qu'ils peuvent faire entendre leurs voix même s'ils ont l'impression que c'est trop compliqué.

    Près de 100 stands de proximité sont d'ores et déjà prévus dans toute la France jusqu'au 15 mars 14/02/2019 - par Stéphane Geneste Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.