GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le procès de l’affaire «Air Cocaïne» s’ouvre ce lundi à Aix-en-Provence

    media Les interrogatoires du pilote Pascal Fauret et de son copilote Bruno Odos (ici, le 15 août 2015 à Saint-Domingue au lendemain de leur condamnation) sont parmi les plus attendus. AFP PHOTO / ERIKA SANTELICES

    L'affaire « Air Cocaïne » est jugée à partir de ce lundi 18 février. Onze prévenus sont attendus dans le box des accusés du tribunal d'Aix-en-Provence, dans le sud de la France. Un procès qui devrait durer sept semaines pour ce trafic de drogue entre la République dominicaine, l'Equateur et la France.

    Onze prévenus, mais quelle responsabilité ont-ils vraiment ? Quel est leur degré d'implication dans le trafic de drogue ? En sept semaines, la cour d'assises spéciale d'Aix-en-Provence va devoir démêler cette épineuse affaire d'« Air Cocaïne ».

    Elle débute en mars 2013 à l'aéroport de Punta Cana en République dominicaine. Un jet privé en partance pour Saint-Tropez est intercepté par les militaires. A son bord 700 kilos de cocaïne d'une valeur marchande de 20 millions d'euros.

    Dans l'avion il y a quatre Français : deux pilotes et deux passagers qui nient toute implication dans le trafic. En 2015, ils sont tous condamnés à 20 ans de prison par la justice dominicaine.

    Mais les deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret restés libres après avoir fait appel, fuient les Caraïbes. Une évasion permise par des anciens amis militaires et orchestrée par le député européen Aymeric Chauprade.

    Sur le banc des accusés, on trouve également des hommes au parcours trouble. Comme Ali Bouchareb, trafiquant lyonnais et commanditaire présumé du vol Air Cocaïne.

    En quatre ans, l'enquête a connu de nombreux rebondissements. Et l'audience qui débute ce lundi pourrait bien en réserver quelques-uns.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.