GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le gouvernement innove en débattant en direct sur Twitch

    media Ce mardi 19 février, dix ministres et secrétaires d’Etat français ont répondu en direct sur la plateforme Twitch aux questions des jeunes internautes. © Capture d'écran Twitch

    Dix ministres et secrétaires d’Etat français se sont succédé ce mardi 19 février en direct sur la plateforme web de diffusion de jeux vidéo Twitch pour participer à un débat marathon qui a duré près de 11h. Twitch, racheté par Amazon pour près d'un milliard de dollars en 2014, revendique aujourd’hui plus de 15 millions d’utilisateurs dans le monde.

    « Vous imaginez si une chaîne web réussissait à faire venir des ministres en plateau avec des jeunes qui viendraient débattre. Ce serait ouf ! ». C'était le pari de Jean Massiet, le fondateur d’Accropolis, l’une des chaînes Twitch dédiée à l’actualité politique pour les jeunes. C'est lui qui a organisé et retranscrit cet événement baptisé le « Grand Débathon » qui s'est déroulé de 9h à 20h en direct sur internet.

    Chatter avec des ministres

    Les internautes ont pu interpeller les ministres et poser leurs questions à travers un chat. Des modérateurs veillaient à la bonne tenue des messages. Sur le plateau, cinq jeunes présentateurs, journalistes, vidéastes et influenceurs des réseaux sociaux, relayant un maximum de questions auprès de deux ministres, à chaque séquence de ce débat marathon. Pour animer les débats nous trouvions le Youtubeur Hugo Travers, de la chaîne d’actualité politique « Hugo Décrypte », accompagné d’Amélie Coispel, membre de l’association Les Internettes qui promeut l’activité des femmes sur YouTube, des membres du collectif contre le changement climatique « On est prêts », de Marine Périn de la chaîne « Marinette, femmes et féminisme », d’Usul le vidéopodcasteur qui consacre ses séries à l'analyse politique et le streamer Lutti influenceur reconnu sur la plateforme Twitch.

    Après Sébastien Lecornu, du ministère de la Cohésion des territoires qui ouvrait le bal, c’est au tour du chef du gouvernement, Edouard Philippe de commenter la question de la « défiance » qu’éprouvent notamment les jeunes vis-à-vis de la classe politique : « Ça me plaît pas, mais je la constate. Je le crois profondément : la politique est aujourd’hui bien plus “propre”. Les histoires de financement de partis politiques qui étaient monstrueuses il y a cinquante ans, ont quasiment, voire totalement, disparu ».

    Une démarche cadrée

    De nombreuses questions en matinée ont été souvent éludées par les ministres : « A quand le droit de vote à 16 ans ? » demande l’un. « Pourquoi ne pas légaliser le cannabis pour financer la transition écologique ainsi que les services publics ?  », propose un autre. « On est censé parler des grandes causes de la société mais la cause animale n'est pas abordée. Pourquoi ? », commente encore un internaute. Certains s’impatientent « bon, ça devient saoulant là, ils répondent bientôt aux questions des internautes ? » Plus tard, dans la journée, les interventions sont devenues plus cadrées, mais le bilan reste plutôt mitigé, les internautes frustrés de n'avoir pas pu davantage parler des thématiques qui leur tenaient à cœur ont tenu a exprimé leur méfiance à l'égard de la politique, des partis politiques et de l’information en générale que délivrent les médias traditionnels. Jean-Michel Blanquer au sujet de l’éducation nationale et la jeunesse, Franck Riester à propos de la culture, François de Rugy et Brune Poirson, pour la transition écologique et solidaire ou encore Julien Denormandie sur les problématiques de la ville et du logement ont arc-bouté leur propos autour des quatre thèmes du grand débat national lancé par le gouvernement.

    « Ils sont venus faire leur com’ », jugent sévèrement de nombreux jeunes sur le chat. En fin de journée, environ 7 500 personnes regardaient le direct sur Twitch qui affichait alors plus d'un million de vues et des milliers de commentaires au compteur. Cependant, si l’objectif des organisateurs de cette agora en ligne était de prouver que les jeunes s’intéressent aussi à la politique, le 1er « Grand Débathon » est, dans ce cas, une réussite.

    → Visionner le replay de ce débat-marathon organisé par Twitch

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.