GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Macron lance son offensive en vue des élections européennes

    media Le président français Emmanuel Macron, le 25 février 2019 sur le perron du palais de l'Elysée, à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer

    On l’attendait depuis plusieurs semaines. Emmanuel Macron va s’exprimer sur la question européenne. Le président de la République va publier mardi 5 mars 2019 une tribune dans plusieurs journaux des 28 pays de l’Union. Une offensive qui marque son entrée dans la campagne en vue du scrutin du 26 mai prochain.

    Parler à tous les Européens, pas seulement aux Français, c’est ainsi qu’Emmanuel Macron a choisi de procéder. A l’heure du Brexit, quand ses adversaires - en France, le parti Rassemblement national - prônent le repli, le président de la République veut montrer en publiant une tribune dans tous les pays de l’Union qu’il reste fidèle à sa vision d’un projet commun.

    Son créneau : défendre une Europe « progressiste », contre les « nationalistes », en vue de l'élection des eurodéputés du Parlement de Strasbourg en mai prochain. Des thèmes qu’Emmanuel Macron abordera aussi dimanche soir dans une interview télévisée diffusée en Italie sur la chaîne Rai Uno.

    Tout gravitera autour du président

    Une séquence en deux temps, donc, pour marquer l’entrée dans la campagne des Européennes. Cette expression du président sur l’Europe était annoncée, elle avait été repoussée pour cause de grand débat. Emmanuel Macron a attendu d’avoir repris un peu du poil de la bête dans les sondages pour se lancer à l’attaque sur le terrain continental.

    Reste maintenant à la formation La République en marche à se trouver une tête de liste. Tous les partis sont organisés sauf le parti présidentiel. Des noms circulent néanmoins, ceux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et des Affaires européennes Nathalie Loiseau. Un casting important, même si celui qui jouera le rôle principal, ce sera évidemment Macron.

    Les « gilets jaunes » à l'assaut des urnes en vue des Européennes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.