GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Pédophilie dans l’Eglise: jugement attendu au procès Barbarin

    media Le cardinal Philippe Barbarin devant le tribunal de Lyon, le 7 janvier 2019. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    L'un des plus hauts dignitaires de l'Eglise française et cinq autres personnes sont accusés de non-dénonciation de crimes pédophiles. Ceux commis par le père Bernard Preynat sur 70 jeunes scouts, principalement dans les années 1970-1980. Si la décision est très attendue, les victimes ne se font guère d’illusion.

    Le cardinal Barbarin savait-il et aurait-il tenté de cacher la vérité ? Selon les victimes, le primat des Gaules aurait été alerté du comportement pédophile de l'un des prêtres de son diocèse bien avant 2015, date à laquelle il démettra le père Preynat de ces fonctions, soit plus de 30 ans après les faits.

    Le cardinal Barbarin est soupçonné d'avoir voulu éviter qu'un scandale médiatique n'éclate en préférant trouver un compromis au sein de l'Eglise, sans alerter la justice. En France pourtant, chaque citoyen qui a connaissance d'un crime a le devoir d'en informer la justice.

    Procès Barbarin : « Je n'ai jamais cherché à couvrir ces faits horribles »

    Mais lors de son procès en janvier, le cardinal Barbarin, 68 ans, assure qu'il a toujours tout fait pour convaincre les victimes qui venaient le voir de porter plainte. Devenues adultes, elles avaient toute la latitude pour le faire de façon autonome selon le primat.

    Après quatre jours d'audience, la procureure, elle, n'a requis aucune condamnation contre le cardinal Barbarin, estimant que les faits étaient prescrits lorsqu'ils lui ont été rapportés. De son côté, le tribunal peut punir jusqu'à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende un individu pour non-dénonciation de crime pédophile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.