GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    [Reportage] Brexit: en France, les douaniers continuent leur grève du zèle

    media La grève du zèle des douaniers français entraîne d'importantes perturbations pour l'embarquement des camions au tunnel sous la Manche. REUTERS/Pascal Rossignol

    En France, depuis 4 jours maintenant, les agents des douanes de Calais (Pas-de-Calais) effectuent des contrôles « plus poussés » et donc plus longs des camions, entraînant de fortes perturbations pour les transporteurs à destination de l'Angleterre, au tunnel sous la Manche et au port de Calais. Ce jeudi en fin d'après-midi, seulement 4 800 poids lourds ont pu être embarqués sur une prévision de 6 610 réservations, et dans la journée de longues files de camions s’étaient formées à plusieurs endroits près de Calais.

    Pas d’engorgement total, les autorités tentent de limiter les difficultés aux abords de Calais, du tunnel sous la Manche et du port. Des aires de stockages ont été mises en place alors que sur certaines portions de l’autoroute la circulation est fluide avec peu de poids lourds, sur d’autres, elle a été aménagée, rapporte Pauline Glaize, notre envoyée spéciale à Calais.

    Les forces de l’ordre que l’on croise très régulièrement répartissent le trafic : d’un côté les voitures, qui peuvent continuer, de l’autre les camions, mis en attente.

    Sur une petite aire de repos, l’un des chauffeurs routiers ne cache pas son exaspération. « Ailleurs, il n’y a pas de problème, il n’y a qu’en France que cela ne roule pas », s’exclame-t-il du haut de sa cabine, tandis qu’un autre demande des informations à ses collègues pour essayer de comprendre ce qu’il se passe et comment faire.

    Ces chauffeurs étrangers n’ont pas forcément connaissance de l’opération menée par les douaniers français et encore moins de leurs revendications. Des revendications en partie liées au Brexit, malgré les renforts promis, l’intersyndicale dénonce un manque de moyen mis en œuvre pour y faire face.

    Mais le Brexit, ce n’est que l’étincelle. L’intersyndicale dénonce surtout une baisse du pouvoir d’achat des agents et réclame une revalorisation des heures de nuit et une prise en charge à hauteur de 50% de la mutuelle santé comme c’est le cas dans le privé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.