GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Déserts médicaux: un sondage favorable à l'installation contrainte des médecins

    media Le docteur Philip Bardin dans son cabinet de Brassac-les-Mines (centre de la France), en novembre 2012. La télémédecine a vocation à lutter contre les déserts médicaux. THIERRY ZOCCOLAN / AFP

    Les Français sont « massivement favorables » à une meilleure répartition des médecins « quitte à leur imposer leur lieu d'exercice » en début de carrière, selon un sondage Ipsos publié mercredi par la Fédération hospitalière de France (FHF), qui réunit plus de 1 000 établissements publics de santé.

    Le résultat de ce sondage de la FHF est sans appel : 84% des personnes interrogées sont d'accord pour « répartir équitablement les médecins sur le territoire quitte à leur imposer leur lieu d'exercice les premières années ».

    L'enquête, réalisée en ligne entre le 27 février et le 1er mars, a été réalisée auprès d'un échantillon de 5 809 personnes de 18 ans et plus, représentatif de la population française, selon la méthode des quotas.

    Sur cette base, la FHF appelle à « engager, au niveau de l'Etat, une politique volontariste pour un meilleur maillage territorial de la médecin de ville ».

    Le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, s'est lui-même déclaré « en faveur d'une régulation plus forte », lors d'une conférence de presse. Selon lui, il appartient aux médecins libéraux « de faire des propositions, sinon un jour la loi va changer ».

    Pourtant, tous les amendements au projet de loi santé visant à restreindre la liberté d'installation des médecins libéraux ont été rejetés mardi soir par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

    → RELIRE : [Reportage - Vidéo] Dans la «France oubliée»: un désert médical aux portes de Paris

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.