GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Durcissement des règles dans les prisons, notamment sur les téléphones

    media Dans la prison des Baumettes à Marseille, novembre 2017. BORIS HORVAT / AFP

    Un nouveau décret entre en vigueur vendredi 15 mars. Avec des sanctions plus lourdes pour les insultes et les outrages au personnel pénitentiaire. Le recours au quartier disciplinaire, le « mitard », est renforcé. Des travaux d'intérêt collectif dans les prisons sont aussi créés. Le dernier décret datait de 2010. Il couvrait peu la question des smartphones. Cette fois, l'utilisation des téléphones portables est plus lourdement sanctionnée.

    C'était l'une des revendications des syndicats de surveillants pénitentiaires. Après le tournage de vidéos en prison par des détenus. Marie Crétenot, de l'Observatoire international des prisons, déplore elle ce renforcement des sanctions : « Jusqu'à maintenant, avoir un téléphone portable était bien sûr interdit et pouvait donner lieu à des sanctions. Maintenant, avec le nouveau décret, envoyer une photo prise avec un téléphone est mis sur le même plan qu'une évasion. »

    Une faute du premier degré passible d'une vingtaine de jours en quartier disciplinaire. Mais pour Bilal, ancien prisonnier pendant quatorze ans derrière, la punition est logique si le téléphone est interdit. « Moi y'a rien qui me choque là-dedans, le vrai combat n'est pas là. » Il réclame plutôt des parloirs en vidéo-conférence quand les familles sont loin de la prison. Ce qui n'est pas du tout prévu, explique Marie Crétenot : « On n'a pas non plus d'évolution sur les possibilités d'accès à Internet en détention de manière légale. »

    Légaliser et encadrer l'usage d'Internet en détention, une meilleure idée que la sanction pour lutter contre les téléphones portables défend Bilal : « à partir du moment où il y aura beaucoup plus de pression sur le téléphone, ils vont devenir encore plus chers, et il y aura encore plus de magouilles et plus de corruption pour obtenir des téléphones en intérieur. »

    Désormais, le seul fait de participer à la captation d'image en prison, même si on ne tient pas le téléphone, est passible des sanctions disciplinaires les plus sévères.

    → RELIRE : Brouiller les téléphones portables en prison, pourquoi est-ce si difficile?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.