GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Castaner demande la dissolution de quatre associations prêchant le jihad

    media Des policiers près du siège du «Centre Zahra France» à Grande-Synthe, le 2 octobre 2018, lors de l'opération antiterroriste. L'association héberge les associations visées par le ministre et dont la dissolution est demandée. Philippe HUGUEN / AFP

    En France, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé mercredi 20 mars la dissolution de quatre associations accusées de prêcher le jihad en France. Le gouvernement juge ces associations « ouvertement antisémites et dangereuses ». Elles étaient dans le viseur du ministère depuis un certain temps.

    Toutes ces associations étaient regroupées au sein du « Centre Zahra France » à Grande-Synthe dans le nord de la France. Ces locaux avaient été visés par une opération antiterroriste en octobre dernier. Des armes à feu détenues illégalement y avaient été découvertes. A la suite de ces perquisitions, le trésorier de l'association avait été condamné à 6 mois de prison ferme.

    Les associations visées par ces demandes de dissolutions s'appellent « Fédération chiite de France », « France Marianne Télé » ou encore « Parti Anti Sioniste ». A l'origine de celle-ci, on trouve Yaya Gouasmi, l'un des fondateurs du « Centre Zahra France » en 2005 à Grande-Synthe. Il était surveillé de près et semble faire de l'antisionisme sa matrice intellectuelle.

    Selon lui, l'opération policière menée en octobre dernier était « une machination d'Israël ». Il multipliait également les vidéos anti-israéliennes sur sa chaîne YouTube. Evoquant toutes sortes de soi-disant complots contre l'islam.  Soutenant ouvertement le Hamas et le Hezbollah.

    Ce sont ces agissements qui ont convaincu le ministère de l'Intérieur de dissoudre ces associations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.