GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    France: mini-sommet européen à Paris pour Xi Jinping

    media De g. à dr. Jean-Claude Juncker, Xi Jinping, Emmanuel Macron et Angela Merkel sur le perron de l'Elysée, le 26 mars 2019. Thibault Camus/Pool via REUTERS

    Si la visite d’Etat du président chinois en France était, lundi 25 mars, l’occasion d’aborder des thèmes bilatéraux et de discuter des enjeux internationaux, ce mardi, pour sa seconde et dernière journée en France, Xi Jinping a le droit à une sorte de mini-sommet européen organisé par son hôte. Le président français Emmanuel Macron a en effet convié la chancelière allemande Angela Merkel ainsi que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à l’Elysée pour aborder avec le président chinois les sujets qui semblent le plus sensibles aux yeux du président français et de nombre de dirigeants européens. Mais il n’y aura pas que des sujets qui fâchent, puisqu’il sera notamment question de réchauffement climatique.

    C’est une configuration très particulière à laquelle fait face, ce mardi 26 mars, Xi Jinping à son arrivée au palais de l’Elysée. Le président chinois, qui préfère les discussions et les accords bilatéraux, se retrouve face aux trois personnages considérés par beaucoup comme centraux pour ce qui est de l’Union européenne : Angela Merkel, Jean-Claude Juncker et Emmanuel Macron. Trois poids lourds pour faire passer un message, celui du réveil européen comme l’a qualifié le président français.

    Nouvel ordre international

    Emmanuel Macron ambitionne de mettre en place une définition commune d’un nouvel ordre international afin de relancer le multilatéralisme détricoté ces derniers mois par le président américain Donald Trump. Pas sûr que cela plaise à Xi Jinping, qui préfère sceller des accords au cas par cas et pas sûr que ces trois dirigeants européens aient les arguments pour convaincre un président chinois qui vient de signer des accords bilatéraux avec l’Italie.

    Un réveil européen

    Et, justement, ce sont ces accords signés, samedi 23 mars, à Rome qui ont réveillé une partie des dirigeants européens qui voient à travers les offres chinoises le risque de voir l’Europe se diviser encore plus qu’elle ne l’est en ce moment. Une Europe forte et unie, c’est le seul moyen, selon ces dirigeants, de faire face à la montée en puissance de la Chine, de la Russie ou encore des Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.