GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Procès Merah: les proches des victimes de nouveau face au frère du tueur

    media Djeema Legouad, la mère d'un militaire tué par Mohamed Merah, avec sa fille Radia et leur avocat Olivier Morice, au palais de justice de Paris, le 25 mars 2019. Thomas SAMSON / AFP

    En mars 2012, Mohamed Merah tuait de sang-froid et au nom du jihad trois militaires, un enseignant et trois enfants juifs. Le procès en appel de son frère Abdelkader s’est ouvert lundi 25 mars. Condamné à 20 ans de prison en 2017, la justice n’avait pas reconnu le chef de complicité.

    Avec notre envoyé spécial au palais de justice, Franck Alexandre

    Chacune des parties civiles a repris la place qu’elle occupait il y a un an et demi dans cette même salle d’audience. Face aux proches des victimes, le même banc des accusés avec d’un côté Fettah Melki, poursuivi pour avoir armé Mohamed Merah, et de l’autre Abdelkader Merah, frère aîné et complice, aux yeux des parties civiles du tueur de Toulouse et Montauban.

    Radia Legouad, la sœur d’un militaire assassiné, est sortie éprouvée de cette première confrontation avec le principal accusé. « Forcément c’est très difficile de revenir ici, a-t-elle réagi. Cette année a été très difficile : il fallait se remettre d’un procès comme celui-ci… Ici, on n’assistera pas à tout, mais au moins aux moments qui nous semblent les plus importants. De réécouter comme ça les faits, c’est terrible. C’est d’une violence… On espère vraiment arriver au bout pour pouvoir commencer le travail de deuil. Commencer seulement. Ça fait toujours le même effet de voir [Abdelkader Merah]. On a eu cinq semaines de sa présence un peu arrogante. On ne s’attendait pas à mieux cette année. »

    Ce mardi, l’audience de la cour d’assises sera consacrée au curriculum vitae d’Abdelkader Merah. Le verdict est attendu le 18 avril.

    ►Procès Abdelkader Merah: un verdict complexe pour un procès-clé

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.