GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La lutte contre le trafic de migrants au cœur du G7 des ministres de l’Intérieur

    media Le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner entouré de ses homologues du G7 lors d'une conférence de presse, ce jeudi, à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    Le G7 des ministres de l’Intérieur s'est terminé ce vendredi 5 avril. Tous ont pris part aux « engagements de Paris ». Durant cette rencontre, plusieurs thématiques ont été évoquées par Christophe Castaner et ses homologues britannique, canadien, allemand, italien, américain et japonais, notamment la lutte contre le trafic de migrants. 

    En compagnie de Mohamed Bazoum, le ministre nigérien de l’Intérieur et d’Ousséni Compaoré, son homologue burkinabè, les ministres de l’Intérieur du G7 ont mis au point plusieurs mesures pour lutter contre le trafic de migrants.

    Parmi elles, le soutien aux gardes-côtes. Les pays membres du G7 se sont engagés à renforcer les capacités de sauvetage en mer des gardes-côtes des pays d’origine ou de transit.

    L’objectif est clair : intercepter des embarcations impliquées dans des trafics de migrantset donc de sauver des vies.

    Accord de réadmission

    Une autre mesure forte a été évoquée par les ministres de l’Intérieur du G7. Il s’agit d’un accord de réadmission des migrants dans leur pays d’origine, afin de les dissuader de s’engager avec des passeurs.

    Les participants du G7 comptent ainsi améliorer et intensifier cette possibilité en essayant de travailler main dans la main avec les pays dont sont originaires les migrants.

    Pour les ministres de l’Intérieur du G7, il faut que cette mesure soit appuyée par un renforcement d’une coopération policière et judiciaire de chaque pays. Le trafic de migrants est une activité économique lucrative, en 2016, près de 7 milliards d’euros de profits ont été générés.

    « Les ONG complices des passeurs »

    En marge du G7 des ministres de l'Intérieur, Christophe Castaner a estimé que les ONG en charge de secourir les migrants peuvent être complices des passeurs.

    On a observé que certains navires d’ONG étaient ainsi en contact téléphonique direct avec des passeurs qui facilitaient le départ des migrants depuis les côtes libyennes dans des conditions effroyables, souvent au péril de leur vie.

    Christophe Castaner, ministre français de l'Intérieur 05/04/2019 - par Stéphane Geneste Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.