GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Édouard Philippe conclut le grand débat sans grandes promesses

    media Le Premier ministre Édouard Philippe lors de la présentation du bilan du grand débat national au Grand Palais, le 8 avril 2019. Reuters

    C’est au Grand Palais à Paris qu’ont été présenté les résultats de la consultation lancée par Emmanuel Macron après la crise des « gilets jaunes ». Une partie du gouvernement, les garants du grand débat, les directeurs d’administrations centrales et des citoyens ayant participé à des conférences régionales étaient réunis ce lundi 8 avril.

    Après deux heures et demie de synthèse des multiples doléances exprimées par les près d'1,5 million qui ont participé sous une forme ou une autre aux consultations, le Premier ministre Édouard Philippe a détaillé ce qu'il retient du grand débat, une « immense exaspération fiscale » : « Notre pays a atteint une tolérance fiscale zéro, je ne sais pas si on peut l'appeler comme ça. Mais c'est souvent comme ça qu'elle est exprimée. Les débats nous indiquent clairement la direction à prendre. Nous devons baisser, et baisser plus vite les impôts »

    Le Premier ministre prend note aussi de la demande d’une démocratie plus délibérative, de services publics plus proches des citoyens, et celle d’une réponse plus forte face à l’urgence climatique.

    Des grandes orientations, mais aucune mesure annoncée : c’était le temps de la restitution et des remerciements à tous ceux qui ont participé à cette consultation : « Ces réunions ont fait honneur à leurs participants. Elles ont fait honneur au débat démocratique, en étant très loin des exemples de violence que d'autres se complaisent à donner chaque samedi », une allusion aux « gilets jaunes », deux mots jamais prononcés pendant ces trois heures de synthèse. Leurs revendications majeures, comme le retour de l’impôt sur la fortune, ne ressortent pas comme des priorités des participants au Grand Débat.


    ► ANALYSE

    Le « permis de réformer » d'Emmanuel Macron

    Sortir des revendications des « gilets jaunes » en demandant leur avis aux Français. C'était l'objectif d'Emmanuel Macron pour sortir de l'ornière. À l'issue des trois mois de débat, mission accomplie : les totems des manifestants sont balayés par les près de 2 millions de contributions recueillies. 

    Le gouvernement va maintenant pouvoir faire son marché parmi les multiples propositions des consultations. Certaines rejoignent ce qu'il veut faire : la baisse des impôts, la réduction des dépenses publiques ou encore la réforme des Assemblées.

    Le Premier ministre s'est bien gardé d'en dire plus au Grand Palais, alors qu'Emmanuel Macron n'a pas encore arrêté ses choix. La synthèse du « Grand Débat » lui offre une belle carte politique. Une sorte de « permis de réformer », sans réelle contrainte. Un permis avec lequel il espère faire redémarrer son quinquennat.

    ► Lire aussi : France: qui sont les garants du grand débat national?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.