GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

    France

    France: Toulouse est la «capitale» de l'acte XXII des «gilets jaunes»

    media Des «gilets jaunes» dans une rue à Toulouse, le 13 avril 2019. Pascal PAVANI / AFP

    Ce samedi 13 avril, pour leur acte XXII, les « gilets jaunes » vont tenter de se rassembler largement à Toulouse, « capitale » proclamée de cette mobilisation, inédite en France de par sa durée, la première tombant sous le coup d'une loi anticasseur critiquée par les manifestants.

    Ce samedi 13 avril 2019, les rassemblements prévus à Paris, Toulouse Marseille, Grenoble, Lille... interviennent en tour de chauffe d'une nouvelle « grande journée » promise par les « gilets jaunes » le 20 avril, après les annonces attendues d'Emmanuel Macron pour boucler le grand débat national. Sur les réseaux sociaux, les manifestants de Toulouse sont appelés à « montrer que tout ne fait que commencer après les résultats du "gros débat" », ou à poursuivre la lutte « contre Macron et son monde ».

    Toulouse, point fort de l'acte XXII

    Toulouse sera donc l'une des « places fortes » de l'acte XXII. Surfant sur une forte mobilisation dans cette ville depuis le début du mouvement - avec jusqu'à 10 000 manifestants recensés en janvier - les « gilets jaunes » comptent notamment sur des renforts en provenance de Bordeaux et Montpellier, mais aussi la présence de figures de la contestation, Priscilla Ludosky ou Fly Rider-Maxime Nicolle. Certains militants redoutent toutefois un effet vacances, amaigrissant les cortèges après le recul de mobilisation déjà enregistré la semaine dernière. Non-déclarée et interdite d'accès, comme depuis fin mars, sur la place emblématique du Capitole, la manifestation doit démarrer à 12h00 (heure locale), après divers happenings prévus plus tôt.

    Évoquant une « volonté d'en découdre » des mobilisés dans la ville, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a prévenu vendredi qu'il y aura un dispositif « proportionné ». Ainsi, plus de 800 policiers et gendarmes sont déployés dans les rues à cette occasion, selon la Dépêche du Midi. Surtout, a rappelé M. Castaner, le rendez-vous sera le premier depuis l'entrée en vigueur jeudi de la loi anticasseur, instaurant notamment un délit de dissimulation du visage dans les manifestations.

    La loi anticasseurs dans le collimateur des manifestants

    A Paris, ce dispositif, partiellement censuré par le Conseil constitutionnel et dont une cinquantaine d'organisations ont demandé l'abrogation, sera dans le collimateur des manifestants. Un premier cortège, déclaré par des « gilets jaunes » pour « la défense du droit de manifester » et « l'abrogation de la loi liberticide » doit aller jusqu'à la place de la République d'où s'élancera ensuite une marche pour « la liberté de manifester », organisée par plusieurs associations (dont LDH, Amnesty, Attac, Unef, SOS Racisme...). La préfecture de police a pris un arrêté interdisant tout rassemblement de « gilets jaunes » sur les Champs-Élysées et les rues perpendiculaires.

    Pour la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, cette loi est là pour prouver les délits : « Il y a des mesures, dit-elle au micro de RFI, qui permettront effectivement de faciliter, d’une part, des contrôles avant les manifestations puisqu’il y a des dispositions qui permettent de faciliter des fouilles, et donc d’éviter que des manifestants se rendent avec des armes sur les lieux de manifestation. Il y a également l’interdiction de la dissimulation du visage qui permettra de mieux poursuivre les auteurs de troubles s’il y en a. La tâche de la justice, c’est d’abord celle de la preuve. Donc, bien entendu, à partir du moment où on interdit la dissimulation du visage par exemple, cela permet de faciliter l’obtention de ces preuves. La justice, c’est toujours cela, c’est toujours l’adéquation entre un fait et la preuve que ce fait a été rapporté à la personne qui l’a commis. »

    Il y a sept jours, l'acte XXI avait rassemblé 22 300 personnes dans les rues, selon le ministère de l'Intérieur, soit le plus faible décompte officiel depuis novembre. Sur la page Facebook du « Nombre jaune », les « gilets jaunes » revendiquaient eux bien plus du triple.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.