GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le Défenseur des droits dénonce les délits de faciès de la police parisienne

    media Des policiers procèdent à des contrôles d'identité à la Gare du Nord à Paris. (Image d'illustration) FRED DUFOUR / AFP

    Jacques Toubon signale que certains commissariats parisiens donnent depuis 2012 des consignes discriminatoires pour les contrôles d’identité. Il demande au ministre de l’Intérieur l’inspection de tous les commissariats de la capitale.

    Dans un avis rendu le 2 avril et dévoilé le 14 par le Jounal du dimanche, le Défenseur des droits « constate » que des « ordres et consignes discriminatoires enjoignant de procéder à des contrôles d'identité de "bandes de noirs et Nord-Africains" dans un secteur défini, et à des évictions systématiques de "SDF et de Roms" ont été diffusés » par la police d’un arrondissement non identifié.

    Les ordres, mentions de service et consignes incriminées, ont existé au moins entre 2012 et 2018. Ils « laisseraient présumer » que la brigade de police secours et de protection se serait livrée à des interventions discriminatoires susceptibles « d'engager la responsabilité du préfet de police de Paris ».

    À propos des sans-abri et des Roms écartés, le Défenseur des droits souligne également « l'absence » de « constats de comportements individuels préjudiciables », « de cadre juridique précis » et « de toute information sur la prise en charge réelle des personnes se trouvant dans la rue et évacuées ».

    Une pratique « persistante et assumée »

    Des façons de faire qui continuent après « le retrait des consignes litigieuses », puisque l’évacuation de « personnes d'origine rom en raison de leur seule appartenance à cette population a été observée dans deux commissariats de zones touristiques et, en tout état de cause, semble persistante et assumée par la DSPAP comme utile à la lutte contre la délinquance ».

    En conséquence, l’ancien garde des Sceaux réclame à Christophe Castaner « une inspection de l'ensemble » des commissariats parisiens. Les faits s'étalant sur plusieurs années, ils ne mettent pas en cause le responsable actuel de la préfecture de police, précise-t-on dans l'entourage du Défenseur des droits.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.