GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Abdelkader Merah reconnu coupable de «complicité» et condamné à 30 ans en appel

    media Un croquis d'Abdelkader Merah, frère aîné et mentor du tueur Mohamed Merah, pendant son procès en appel à Paris, fait le 25 mars 2019. Benoit PEYRUCQ / AFP

    Abdelkader Merah, frère du terroriste Mohamed Merah, a été condamné jeudi 18 avril en appel à 30 ans de réclusion criminelle. Contrairement à la première instance, il a été reconnu coupable de « complicité » des sept assassinats perpétrés en mars 2012 à Toulouse par son frère Mohamed.

    Abdelkader Merah a été reconnu coupable pour association de malfaiteurs terroristes et complicité d’assassinat par une cour d’assises. Le verdict a été accueilli dans le silence dans la salle d'audience, bientôt ponctué par les larmes des familles des victimes. Dans son box, Abdelkader Merah, 36 ans, a à peine courbé les épaules.

    En première instance, le 2 novembre 2017, l’ex-caïd de cité converti à l’islam radical a été condamné à 20 ans de réclusion pour association de malfaiteurs terroriste, sans avoir été reconnu coupable de « complicité ».

    Cette deuxième décision, rendue après douze heures de délibération, est une victoire de taille pour l'accusation, qui n'a pas obtenu la perpétuité requise, mais a arraché la « complicité » des crimes commis par le jihadiste toulousain.

    On a rien gagné. On a pas gagné nos frères et nos soeurs qu'on a perdus. Mais on a gagné une victoire contre les terroristes. On a rendu hommage à toutes ces victimes et, aujourd'hui, je suis fier d'être français.

    Emotion au procès d'Abdelkader Merah 18/04/2019 - par Franck Alexandre Écouter

    Car l’enjeu majeur de ce procès en appel était de déterminer le rôle exact joué par Abdelkader Merah avant les tueries exécutées en solo par son frère, entre le 11 et le 19 mars 2012. La cour a estimé qu'il était bien coupable du vol du scooter utilisé par son frère lors des assassinats et qu'il était « complice » de ses crimes.

    Dans ses motivations, la cour indique ainsi qu'en permettant à Mohamed Merah de profiter du scooter incriminé, son frère a apporté son aide à la préparation des actions criminelles, dont il était parfaitement au courant, rapporte notre envoyé spécial, Franck Alexandre.

    Pour les représentants du ministère public, la justice « répare le premier verdict, qui avait laissé chez les familles un sentiment d'amertume et d'injustice » en condamnant un homme présenté comme un « virtuose de la dissimulation », partageant avec son frère une « communauté d'esprit, de projet et d'action ». Sa peine est assortie d’une peine de sûreté des deux tiers.

    Mais ce revirement est incompréhensible pour la défense. « Pour la première fois, le doute n'a pas profité à l'accusé, mais bien à l'accusation », a réagi l'avocat du principal accusé, Eric Dupond-Moretti, indiquant qu'il envisageait « bien entendu un pourvoi en cassation ».

    Le deuxième accusé, en revanche, a eu sa peine abaissée : Fettah Malki, 36 ans, a été condamné à 10 ans de prison pour association de malfaiteurs, abandonnant la qualification terroriste. En première instance, ce coupable d’avoir fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah avait été condamné à 14 ans.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.