GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Le gouvernement présente les premiers jeunes pour le Service national universel

    media Des jeunes du Service national universel (SNU) au ministère de l'Education à Paris, le 18 avril 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP

    Ils porteront dès le mois de juin prochain l'uniforme du Service national universel, bleu marine orné d'une cocarde aux couleurs de la France sur le cœur. Pour cette première session, 2 000 jeunes volontaires suivront une formation afin de savoir réagir en cas de catastrophe naturelle ou d'accident par exemple. Ils pourront ensuite mettre leurs compétences à profit, le moment venu, en appui des secours. Ce jeudi 18 avril, 13 de ces jeunes, les ambassadeurs, étaient présents aux côtés du secrétaire d'État à la jeunesse Gabriel Attal. RFI les a rencontrés

    A travers leur engagement, les jeunes du Service national universel démentent les clichés que l’on a parfois sur eux. Ces ambassadeurs préfèrent rendre service, plutôt que de regarder des séries sur leur téléphone.

    C’est le cas d’Angélique, 16 ans, originaire d’Avignon. « C’est vrai que les jeunes on les voit beaucoup sur leurs téléphones, mais là, nous ? Clairement, ils ne nous servent pas à grand-chose. Même pour le SNU, cela permettrait aux personnes qui sont vraiment sur les écrans d’éviter d’y être, parce qu’on n’aura les téléphones que le soir. Donc là, oui, on prouve bien le contraire, que l’on peut ne pas être sur nos téléphones et être très heureux tout en étant jeune ».

    « Nous défendre et défendre les autres »

    Avant de pouvoir intervenir dans des situations réelles, ces jeunes suivront quinze jours de cours pratiques. Au programme notamment de l’autodéfense. Nöel, 15 ans, vient de l’Eure: « Nous, on peut être agressés dans la rue, comme une demoiselle peut être agressée dans la rue sans avoir été formée à se défendre. Grâce au SNU, on sera prêts pour y remédier et défendre d’autres personnes autour de nous ».

    Ces jeunes sont fiers de leur engagement et des valeurs véhiculées par ce nouveau service civique. Des valeurs que décrit Quentin, 15 ans, venu du Val d’Oise : « La cohésion. On sera tous soudés. S’il y en a un qui a un problème et tout, qu’on soit toujours là pour l’aider et qu’on reste en contact après le SNU ».

    D’ici 2026 au plus tard, le Service national universel sera obligatoire pour 800 000 jeunes de 16 ans chaque année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.