GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Les Algériens de France s'attendent à un ramadan très politique

    media Des manifestants agitent un drapeau algérien Place de la République à Paris, en soutien au mouvement en Algérie, en février 2019 -photo d'illustration). REUTERS / Charles Platiau

    Cette année, le ramadan a une saveur toute particulière pour les Algériens. En cette période d’incertitude politique, ce moment de paix intérieure est le bienvenu. Venus faire les dernières courses dans le quartier de Barbès, à Paris, ils savent la place que la politique prendra, chaque soir, lors des repas familiaux de rupture du jeûne.

    Dans cette épicerie de gâteaux traditionnels algériens, tout le monde s’active. À quelques heures du ramadan, les clients affluent. Un employé, manifestant anti-Bouteflika de la première heure, espère bien que la situation algérienne viendra occuper sereinement les conversations familiales.

    « On parle entre nous, on se rapproche beaucoup, on discute de tout, de la politique, de tout ce qui se passe. C’est le moment pour réunir tout le monde. On a un bon pays, on a tout. Ça va aller mieux. »

    Entré pour saluer un vieil ami, Ahmid se prépare, lui, à un ramadan adapté. Diabétique, il ne peut pas suivre un jeune strict. Mais concernant la politique, pas de demi-mesure. Déterminé, il soutiendra le mouvement populaire lors des dîners de famille. Comme il le fait d'ailleurs depuis plusieurs mois.

    « Je sais pas comment ça va se terminer, mais vraiment, moi, les gens, je leur tire le chapeau parce qu’ils sont en train de manifester, sans violence. Ils ont raison parce qu’on est gouverné par une bande de mafia, voleurs, trafiquants. Ça va être une bonne chose, mais ça va être très très difficile de les chasser de là. Parce qu’ils sont tous concernés. »

    Ramadan ou pas, tous deux assurent en tout cas qu’ils continueront à se rendre place de la République, à Paris, où se retrouvent régulièrement leurs compatriotes. Pour exprimer sans relâche leur volonté de changement.

    Je travaille très tôt le matin, je rentre à 13h, je me repose un petit peu, je mets de la musique et c’est parti pour préparer à manger jusqu’au soir. Elle est bien garnie la table !

    Les musulmans de France se préparent à un mois d'efforts et de fête

    Reportage dans les pâtisseries parisiennes.

    05/05/2019 - par RFI Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.