GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    France: une manifestante espagnole menacée d'expulsion après le 1er-mai

    media Le cortège du 1er-mai, à Paris, ici près de la gare Montparnasse (Photo d'illustration). MARTIN BUREAU / AFP

    En France, une jeune Espagnole est menacée d'expulsion après la manifestation du 1er-Mai. Cette trentenaire installée en France depuis l'âge de 17 ans avait été interpellée lors d'un contrôle de police avant la manifestation. Il y avait eu 330 arrestations ce jour-là. Elle est aujourd'hui sous le coup d'une obligation de quitter le territoire.

    Camelia n'a même pas eu le temps de manifester mercredi dernier. Lors d'un contrôle aux abords du défilé, des policiers l'arrêtent à cause du bouclier qu'elle tient à la main. Elle y a inscrit cette phrase : « Je suis une utopiste pacifique/Cela ne sert qu’à me protéger/je ne vous attaquerai pas ».

    « Camelia est une militante. Elle est active dans le mouvement depuis l’acte 2. Donc, elle a ce bouclier avec elle à chaque fois, ça n’a jamais posé problème, et malheureusement, le 1er-mai, il se trouve que les policiers ont considéré que ça pouvait constituer une arme, alors qu’il est évident que ce n’est pas une arme, mais un simple objet de protection », explique son avocate Norma Jullien Cravotta.

    34 heures de garde à vue

    Après 34 heures de garde à vue, elle est placée en centre de rétention et se voit assignée une obligation de quitter le territoire français.

    Camelia, arrivée en France à 17 ans, représenterait une « menace à l’ordre public ». Selon la préfecture de police, elle serait également « une charge déraisonnable pour l'État français ».

    « Ma cliente est manifestante, c’est une pacifiste, poursuit son avocate, pour qui ces motivations sont injustifiées. Elle n’a pas de casier judiciaire, elle ne constitue en aucun cas un trouble à l’ordre public. S’agissant ensuite de la charge irraisonnable, ma cliente est en CDI depuis avril 2017. Elle dispose de ressources financières stables. Elle vit en France depuis 2002. Elle a sa vie privée et familiale sur le territoire français. Donc, ça ne justifie en aucun cas la mesure dont elle a fait l’objet. »

    Le cas de Camelia a suscité le soutien d'associations comme le Collectif National pour les Droits des Femmes.

    Camelia est désormais libre, en attente de l'examen du recours déposé devant le tribunal d'administration.

    À lire aussi : Manifestations de 1er-Mai: retour sur une journée de mobilisation

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.