GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: le Congrès bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite, un revers pour Trump
    • Ankara juge «injuste» la décision américaine de bloquer sa participation au programme F-35
    • États-Unis: rejet par la Chambre des représentants d'une motion appelant à une procédure de destitution de Trump
    • CAN 2019: le Nigeria domine la Tunisie 1-0 lors de la petite finale et termine 3e de la compétition
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    France

    «Gilets jaunes»: comment la justice freine les plaintes contre la police

    media Arié Alimi, est l'avocat de «gilets jaunes». Il est photographié lors d'une conférence de presse, après que Jérôme Rodrigues, l'un des leaders du mouvement, a été touché à l'oeil, le 30 janvier 2019. BERTRAND GUAY / AFP

    Selon les révélations du Canard enchaîné de mercredi 8 mai, aucune des 227 procédures ouvertes par l'IGPN, la police des polices, dans le cadre des manifestations des « gilets jaunes » n'a abouti. Autrement dit, les manifestants parfois gravement blessés qui ont saisi la justice, il y a plusieurs mois, n'ont toujours pas de nouvelle de l'avancée des enquêtes concernant les policiers.

    Selon Arié Alimi, avocat de plusieurs manifestants, tout serait fait pour retarder le dépôt de plainte et l'avancée des enquêtes. « Les policiers travaillent pour la justice et donc l’institution judiciaire protège ces policiers, nous explique t-il. Il y a plusieurs méthodes pour ralentir une procédure ou pour éviter qu’elle n’aboutisse.

    Je peux vous en donner quelques-unes. Par exemple, s’agissant de l’ouverture d’une instruction, il faut déposer une consignation. Normalement, quand on n’a pas beaucoup de revenus, il y a le cas de personnes mutilées dans les manifestations, on ne paye pas de consignation. Là, en l’occurrence, on a une juge d’instruction qui, pour toutes les personnes qui sont mutilées, fixe des consignations importantes. »

    Un verrou judiciaire

    « Moi, poursuit l’avocat, j’ai des personnes qui ne peuvent pas payer cette somme pour ouvrir une instruction. On a une possibilité pour éviter le montant de cette consignation, c’est de demander l’aide juridictionnelle. Et là, on a l’aide juridictionnelle qui refuse d’accepter d’octroyer l’aide juridictionnelle au motif que les instructions ne sont pas ouvertes.

    Donc, on a un véritable verrou judiciaire. Et le procureur de la République peut également garder le dossier sous le coude, pendant très longtemps, s’agissant des plaintes simples.

    Vous avez donc plusieurs méthodes qui sont utilisées par la justice pour éviter que les poursuites contre les policiers n’aboutissent. »

    ► À lire aussi : « Gilets jaunes »: Vécu, un média en réponse aux violences policières

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.