GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    La France rend un hommage national aux deux soldats tués au Sahel

    media Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, les deux soldats du prestigieux commando Hubert, élite de l'élite au sein de la Marine, tués en libérant les otages. Sirpa Marine/Handout via REUTERS

    Un hommage solennel est organisé ce mardi matin 14 mai aux Invalides pour les deux soldats morts dans la nuit du 9 au 10 mai lors de l'opération qui a permis de libérer les deux otages français détenus au Burkina Faso. Le président de la République va prononcer un discours et remettre à titre posthume la Légion d'honneur à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

    ► Vous pourrez suivre la cérémonie d'hommage aux Invalides sur notre liveblog à partir de 10h30, heure de Paris

    Quand les cercueils de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello entreront dans la cour des Invalides entourés d'une sangle de vie, comme celle qu'utilisent les commandos marine au combat pour marquer leur lien jusque dans la mort, Emmanuel Macron sera là entouré de leurs proches et de leurs frères d'armes, les membres du commando Hubert, ces troupes d'élite de l'armée française dont étaient issus les deux soldats.

    La cérémonie officielle pourra alors commencer, mais avant il y aura eu l'hommage des citoyens appelés à se réunir aux abords du pont Alexandre III où s'arrêtera le cortège funèbre. Car avant les mots du président, il y a l'émotion d'une nation reconnaissante.

    Nul doute qu'Emmanuel Macron rendra un hommage vibrant au sacrifice de ces deux militaires, comme il l'avait fait lorsqu'il avait salué la mémoire d'Arnaud Beltrame, ce colonel de gendarmerie qui s'était sacrifié, lui aussi,  pour sauver la vie d'une otage à Trèbes et dont Emmanuel Macron avait inscrit le nom dans la lignée des « héros français ».

    Ce moment solennel donnera l'occasion au chef de l'État d'éloigner les critiques de ceux qui - parfois au sein même de l'armée - ont regretté qu'il aille lui-même accueillir les otages imprudents à leur retour d'Afrique alors que deux soldats ont perdu la vie pour les libérer.

    À lire aussi : Otages libérés au Burkina: ce que l'on sait de l'opération et des ravisseurs

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.