GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: l'enquête sur les militantes kurdes tuées à Paris relancée

    media Photos des trois militantes kurdes assassinées à Paris, le 10 janvier 2013. REUTERS/Christian Hartmann

    En France, un juge antiterroriste français a été chargé mardi 14 mai de reprendre l'enquête sur l'assassinat en 2013 à Paris de trois militantes kurdes, à la demande des familles qui réclament d'approfondir la thèse de l'implication des services secrets turcs. Les familles avaient déposé en mars 2018 une plainte avec constitution de partie civile pour obtenir la reprise des investigations sur les possibles commanditaires et complices de ces assassinats.

    Pour les familles des trois militantes kurdes, il y avait un sentiment d'inachevé, voire d'impunité dans le traitement judiciaire de ces assassinats. L'unique suspect, le turc Omer Güney est mort d'un cancer à la veille de son procès aux assises à Paris. Ce qui avait entraîné l'extinction de l'action publique.

    L'enquête est désormais rouverte, avec comme hypothèse de travail une opération planifiée par les services secrets turcs, contre ces militantes du Parti des travailleurs du Kurdistan, un groupe classé comme terroriste par Ankara. Cette décision est sans précédent dans l'histoire judiciaire française.

    Implication des services secrets turcs ?

    « Relancer cette affaire, c’est pour nous quelque chose d’extrêmement important, se félicite Antoine Comte le conseil des parties civiles. Je vous rappelle que l’assassin présumé est mort, mais que pour autant, le parquet de Paris avait souligné l’implication des services secrets turcs dans la préparation, vraisemblablement, et dans la réalisation de ces assassinats. Et là, c’est cela qui ressort aujourd’hui, c’est-à-dire qu’on va aller jusqu’au bout de l’information et le juge antiterroriste va avoir les moyens de le faire. »

    Un document s'apparentant à un ordre de mission des services secrets turcs et destiné à l'unique suspect existe dans le dossier d'instruction. En janvier 2014, la Turquie avait officiellement démenti toute implication. L'enquête ne fait que débuter.

    ► À lire aussi: Militantes kurdes mortes à Paris: trois pistes pour un triple assassinat

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.