GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Musiques: Nilda Fernandez a rompu ses fiançailles avec la vie

    media Marylène Eytier

    «Nos fiançailles» étaient l'un des titres les plus célèbres de Nilda Fernandez, le plus espagnol des chanteurs français. Né à Barcelone en 1957, il est décédé d'une insuffisance cardiaque dans le sud de la France ce dimanche 19 mai, a annoncé sa famille. 

    C'est à Lyon que le jeune Daniel Fernandez a grandi et fait ses premières armes en musique, écumant les salles de concert et les bars, la guitare en bandoulière.

    Il enregistre un premier album en 1981 et le succès pointe avec son deuxième album en 1987, où figure le titre Madrid, Madrid, dont la nostalgie déclinée dans les deux langues, français et espagnol, devient un tube.

    La voix haute, boucle d'oreille et cheveux aux épaules, Nilda Fernandez impose sa silhouette fragile et ses compositions souvent nostalgiques sur la scène française dans les années 90. Il reçoit la Victoire de la musique de la Révélation masculine en 1992.

    La seconde partie de la carrière de Nilda Fernandez sera très internationale. Le chanteur renoue avec une vie de bohème, écume les Amériques dans la foulée de l'album 500 años et se produit avec des artistes latino-américains comme l'Argentine Mercedes Sosa.

    Il chante aussi avec l'artiste congolais Sam Mangwana et compose un album entier au poète espagnol Federico Garcia Lorca.

    Barcelone, la Russie, Cuba (où il monte aussi des spectacles), le sud de la France... en roulotte parfois, en musique toujours, Nilda Fernandez ne cessera d'écrire et de composer. De plaider aussi pour ces « artisans de notes » comme il l'écrivait dans une tribune au journal Le Monde, contre les « diktats de l'industrie du disque ». Ces dernières années Nilda Fernandez avait rompu avec les maisons de disques et commercialisait ses albums via son site internet, Ze Store.

    ► Lire aussi la biographie et le portrait de l'artiste sur le site rfi-Musiques

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.