GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Edouard Philippe conforté par le résultat des Européennes

    media Edouard Philippe, le 23 mai 2019 à l'Élysée. Ludovic Marin/Pool via REUTERS

    Certains membres de la majorité française le donnaient sur le départ en cas d'échec aux élections européennes. Edouard Philippe garde son fauteuil de Premier ministre après la défaite limitée face au Rassemblement national. L'ancien député Les Républicains reste utile à Emmanuel Macron pour capter une partie des électeurs de droite.

    Quand il prend la parole dimanche soir, après les résultats des élections européennes, Edouard Philippe sait qu'il a sauvé son poste. Avec moins d'un point d'écart derrière le parti Rassemblement national, il n'y pas eu de « vote sanction, la politique du gouvernement est confortée », analyse l'entourage du Premier ministre. Autrement dit, il n'y a aucune raison de changer de locataire à Matignon.

    L'autre élément qui donne le sourire à l'équipe d'Edouard Philippe, c'est que l'ex-maire du Havre continue d'attirer les voix de droite : 27% des électeurs de François Fillon à la présidentielle de 2017 ont choisi la liste En Marche. Des voix que le chef du gouvernement est allé chercher dans les derniers jours de campagne dans des villes de centre droit où la majorité présidentielle l'a emporté.

    Mieux : des bastions de droite ont basculé, comme le XVIe arrondissement de Paris, Boulogne-Billancourt et même Versailles, fief de la tête de file LR aux élections, François-Xavier Bellamy. « Le travail d'Edouard Philippe porte ses fruits », se réjouit une de ses conseillères. La « recomposition politique n'est pas finie », prévient le Premier ministre, qui compte bien jouer le rôle d'aimant pour les voix de droite aux prochaines municipales de 2020.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.